A à Z du Photographe

Pour participer aux échanges n'oubliez pas de vous connecter ou de vous inscrire comme membres de ce forum.
Merci d'avance
Photographix

Après votre connexion n'hésitez pas à poser votre question sur la prise de vue, la qualité de votre photo ou sur l'utilisation de votre matériel, la plupart du temps une réponse sera apportée !
A à Z du Photographe

L'échange, le partage, la progression...


  • Répondre au sujet

Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Partagez

nono23

Age : 36

Sexe : Féminin

Date d'inscription : 20/06/2015

Messages : 165

Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Message par nono23 le 11/2/2017, 21:45

Je partage avec vous cet article paru ici 
http://www.guillaumemenant.fr/2010/03/20/les-bases-de-la-photographie-au-flash-en-un-eclair/

C'est un résumé assez pratique et le mieux c'est de reproduire les situations pour en comprendre les effets. 

Dommage qu'on ne trouve plus les articles en français de Melina Barrals. Si quelqu'un a cela sous la main, pensez à moi. :D 

Nous allons donc parler flash (cobra) et des réglages/techniques pour en tirer un rendu naturel et pas un rendu plat ou avec un sujet tout blanc et le fond tout sombre comme on en voit malheureusement souvent…
J’ai commencé cet article il y a presque un an quand j’ai acheté mon premier flash cobra (Metz 58 AF-1) et que je me suis documenté sur l’utilisation du flash pour faire du reportage (mariage notamment). Aujourd’hui j’ai changé de matériel mais les principes restent bien sûr les mêmes et je profite de la relecture de l’article de Melina Barrals (traduction d’un article de Niel van Niekerk) pour fignoler cet article. L’article de Niel van Niekerk est vraiment très bien fait et très complet mais il rentre aussi beaucoup dans le détail avec différents exemples, situations, … et c’est pour ça que je trouvais intéressant de résumer tout ça pour m’y retrouver plus facilement. Et finalement, quitte à le faire pour moi autant le partager !
Je vais donc essayer de résumer les principes qui me semblent fondamentaux pour l’utilisation du flash cobra en reportage. Je précise « reportage » car le flash cobra est ici fixé sur la griffe du boitier contrairement à l’utilisation en déporté qui peut aussi en être faite. Pas d’exemples par l’image ici et il y a sûrement certains aspects que je n’aborderai pas car je veux rester concis mais vous pourrez lire l’article de Niel van Niekerk si vous voulez aller plus loin, voir des exemples, …

Le vocabulaire






On va d’abord commencer par un peu de vocabulaire pour ne pas s’emmêler les pinceaux par la suite. Certains de ces termes sont vraiment les bases de la photographie et d’autres sont un peu plus spécifique pour la photographie au flash.

  • Profondeur de champ : Correspond à la zone de netteté dans l’image qui est plus ou moins grande suivant la focale et l’ouverture utilisée.




  • Mode M : Aussi appelé mode « manuel ». Il permet de régler manuellement tous les paramètres (ouverture, vitesse d’obturation et sensibilité notamment).




  • Mode Av : Aussi appelé mode « priorité ouverture ». Dans ce mode, l’utilisateur choisi une ouverture (f/2.8 par ex) et le boitier calcule ensuite automatiquement le temps de pose qui-va-bien pour obtenir une exposition correcte de l’image. On l’utilise communément pour jouer sur la profondeur de champ de l’image.




  • Mode Tv : Aussi appelé mode « priorité vitesse ». Dans ce mode, l’utilisateur choisi une vitesse (1/40s par ex) et le boitier calcule ensuite automatiquement l’ouverture qui-va-bien pour obtenir une exposition correcte de l’image.




  • Correction d’exposition : Permet d’apporter une correction (exprimée en EV) positive ou négative à l’exposition calculée par le boitier ou par le flash (de manière indépendante).




  • Mode TTL : Dans ce mode, le flash calcul automatiquement la puissance de l’éclair nécessaire pour exposer l’image correctement. Comme expliqué plus haut, on peut apporter une correction à ce calcul en jouant sur la correction d’exposition flash.




  • Vitesse synchro flash : C’est la vitesse maximum à ne pas dépasser quand on utilise un flash pour que celui-ci expose correctement la totalité de l’image. Les boitiers récents ne déclenchent d’ailleurs même pas le flash quand la vitesse est supérieure à la vitesse synchro flash.




  • Synchro lente : On dit qu’on est en synchro lente quand on utilise une vitesse d’obturation inférieure à la vitesse synchro flash.




  • Synchronisation haute vitesse : C’est un mode qui est accessible sur la plupart des flashs cobra récents et qui permet d’utiliser le flash avec une vitesse d’obturation supérieure à la vitesse synchro flash. Dans ce mode, la puissance de l’éclair est beaucoup moins importante.




  • Synchro second rideau : C’est également un mode qui est configurable sur la plupart des flashs cobra/boitiers récents et qui permet de déclencher l’éclair du flash à la fin de l’exposition et améliore donc la capacité du flash à figer le sujet.



Le matériel






Au niveau du matériel, il vous suffit d’un boitier reflex et d’un flash cobra (externe). Concernant le flash, il faut qu’il soit TTL (c’est le cas de tous les flashs récents) mais c’est aussi assez intéressant qu’il gère la synchronisation haute vitesse, que sa tête soit orientable et qu’il possède un petit réflecteur intégré.

En pratique






Quand on veut utiliser le flash pour du reportage c’est en général parce que la lumière présente ne nous convient pas. Il faut alors réussir à allier la lumière ambiante avec la lumière du flash pour obtenir ce que l’on recherche et garder un rendu naturel. Au niveau de la technique, Niel van Niekerk préconise d’utiliser le mode « Manuel » du boitier (mode M) et de configurer son flash en mode TTL. Cette configuration permet à la fois d’avoir la main sur les paramètres importants du boitier (vitesse d’obturation, ouverture, ISO) et de paramétrer le flash assez simplement en jouant sur la correction d’exposition. Dans certaines situations, (précisées ci-dessous) les mode « Priorité ouverture » (mode Av) ou « Priorité vitesse » (mode Tv)  peuvent également être utilisés.
J’ai essayé de résumer cela en 2 parties et en différentes situations que l’on rencontre classiquement :

1 – Le flash sert d’éclairage principal






Quand la lumière manque ou quand on est à contre-jour, on utilise en général le flash comme source de lumière principale et la lumière ambiante nous sert alors « seulement » à éclairer l’arrière-plan pour obtenir un rendu naturel.

1.1 – En intérieur faiblement éclairé (soirée, église, …)






Vous devez dans un premier temps exposer au mieux l’image et principalement l’arrière-plan en modifiant les paramètres de votre boitier quitte à descendre en vitesse. Cette étape permet de jouer sur la luminosité qu’aura l’arrière plan de votre image finale et donc d’éviter d’avoir un arrière-plan tout noir comme on en voit souvent quand le flash est de la partie.

  • Montez la sensibilité dans la limite du raisonnable par rapport aux possibilités de votre boitier (800ISO par ex car plus on monte en sensibilité plus le bruit numérique devient présent),

  • Abaissez la vitesse d’obturation ce qui correspond au mode synchro lente (1/40 par ex),

  • Utilisez une grande ouverture dans la limite de ce que permet votre objectif (f/2.8 par ex)



La seconde étape consiste à éclairer le sujet en utilisant le flash de manière indirecte pour figer le sujet et l’exposer correctement.

  • Configurez le flash en mode TTL et en mode synchro second rideau,

  • Dirigez le (si possible) vers un mur ou le plafond et de préférence derrière vous (par dessus votre épaule),

  • Appliquez lui une correction d’exposition de 0 à +1 EV (voir plus suivant la situation)



Le fait de diriger le flash à l’opposé du sujet peut vous paraître idiot mais c’est un point très important ! En le dirigeant vers le plafond ou un mur proche  cela transforme votre « petit » flash cobra en une source lumineuse beaucoup plus large et qui vous donnera donc une lumière beaucoup plus douce et agréable à l’œil.

1.2 – En intérieur ou en extérieur avec un arrière-plan plus lumineux que le sujet (contre-jour)






Comme précédemment, vous devez configurer votre boitier pour exposer au mieux l’image et principalement l’arrière-plan sauf que nous resterons cette fois à la vitesse synchro flash. Cela nous permettra de maximiser l’effet de l’éclair émis par le flash et donc de lui demander moins de puissance (économie des accus et meilleur temps de recharge).

  • Configurez la vitesse d’obturation à la vitesse synchro flash (1/250s par ex sur le Canon EOS 7D),

  • Adaptez la sensibilité et l’ouverture pour exposer correctement l’arrière plan



La seconde étape est identique à celle expliquée plus haut qui consiste à éclairer le sujet en utilisant le flash de manière indirecte pour figer le sujet et l’exposer correctement.

  • Configurez le flash en mode TTL,

  • Dirigez le (si possible) vers un mur ou le plafond et de préférence derrière vous (par dessus votre épaule),

  • Appliquez lui une correction d’exposition de 0 à +1 EV (voir plus suivant la situation)



2 – Le flash sert de lumière d’appoint (fill-in)






Quand la lumière est abondante, elle a tendance à former des ombres marquées et disgracieuses (notamment sous les sourcils et sous le nez) et on utilise alors le flash comme une source de lumière d’appoint. Cette source de lumière supplémentaire va nous permettre d’atténuer ces zones d’ombre et donc de réduire le contraste pour avoir un meilleur rendu.

2.1 – En extérieur avec une lumière abondante et besoin d’une profondeur de champ importante






Il faut tout d’abord configurer votre boitier pour exposer correctement l’image tout en étant à la vitesse synchro flash. Étant donné que l’on est « bloqué » à la vitesse synchro flash, on doit donc fermer pour compenser ce qui nous permet d’obtenir une profondeur de champ importante.

  • Placez-vous en mode Tv,

  • Configurez la sensibilité au minimum (100ISO par ex),

  • Configurez la vitesse d’obturation à la vitesse synchro flash (l’ouverture est alors calculée automatiquement par le boitier),



Il suffit ensuite d’envoyer un éclair d’une puissance réduite qui servira seulement à éclaircir les zones d’ombres.

  • Configurez le flash en mode TTL,

  • Dirigez le directement vers le sujet,

  • Appliquez lui une correction d’exposition de -2 à -3 EV



2.2 – En extérieur avec une lumière abondante et besoin d’une profondeur de champ réduite






On est dans une situation identique à la précédente mais on veut maintenant pouvoir utiliser une grande ouverture pour avoir une profondeur de champ réduite.

  • Placez-vous en mode Av,

  • Configurez la sensibilité au minimum (100ISO par ex),

  • Utilisez une grande ouverture dans la limite de ce que permet votre objectif (f/1.8 par ex),



Avec ces réglages, le boitier va régler la vitesse d’obturation à une valeur bien supérieure à la vitesse synchro flash et il faut alors utiliser le flash en mode synchronisation haute vitesse pour pouvoir continuer à s’en servir pour réduire les zones d’ombre.

  • Configurez le flash en mode TTL,

  • Activez sa fonction synchronisation haute vitesse,

  • Dirigez le directement vers le sujet,

  • Appliquez lui une correction d’exposition de -2 à -3 EV



Si vous voulez approfondir ces techniques et découvrir tout ce qu’il est possible de faire au flash, vous pouvez lire l’article de Melina Barrals donné plus haut mais également le blog Strobist et plus particulièrement la partie Lightning 101. Ce blog est la bible du mouvement Strobist né il y a quelques années et qui consiste à utiliser des flashs cobra en déporté pour façonner la lumière. Cela fera d’ailleurs sûrement l’objet d’un prochain article ;-)


__________________________________________________________________________________________________
Micro 4/3 : Olympus E-M10 silver + 12-40 F2.8 + 45mm F1.8 + 25mm F1.8 + 40-150 ED R F4.0-5.6
Flash m4/3 Nissin i40

fabrsympa

Age : 42

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 08/10/2014

Messages : 985

Localisation : Soumagne, Liège (Belgique)

Re: Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Message par fabrsympa le 12/2/2017, 15:35

Un vrai sens du partage, plus qu'à étudier tout cela maintenant Smile

Merci Nono Wink


__________________________________________________________________________________________________
Fabrsympa, en quête de savoir...

Boitier Canon  Eos 7d
Objectifs : Canon 24-105 f/4; Canon 50mm f/1.8; Canon 100 L f/2.8; Sigma 70-200 f/2.8, Canon 10-18; Canon 18-55; Canon 55-250
Flash Yongnuo YN-568EX

nono23

Age : 36

Sexe : Féminin

Date d'inscription : 20/06/2015

Messages : 165

Re: Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Message par nono23 le 12/2/2017, 16:46

C'est expliqué sans trop de blabla, je trouve que c'est plus facile à comprendre avec des cas pratiques ainsi présentés.
Je n'ai pas compris l’intérêt de se mettre en second rideau dans la partie 1.1 – En intérieur faiblement éclairé (soirée, église, …). Il me semblait que le second rideau servait à figer le mouvement (par ex. une voiture et avoir la traînée lumineuse des phares).

J'aurais aimé aussi un cas pratique pour les photos de soirée en intérieur, type repas de famille, anniversaire, sortie au resto, de manière à conserver une part de lumière ambiante et avoir le flash en fill-in.


__________________________________________________________________________________________________
Micro 4/3 : Olympus E-M10 silver + 12-40 F2.8 + 45mm F1.8 + 25mm F1.8 + 40-150 ED R F4.0-5.6
Flash m4/3 Nissin i40

fabrsympa

Age : 42

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 08/10/2014

Messages : 985

Localisation : Soumagne, Liège (Belgique)

Re: Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Message par fabrsympa le 12/2/2017, 17:29

Malheureusement les rideaux est un terme que je n'ai jamais trop compris Sad


__________________________________________________________________________________________________
Fabrsympa, en quête de savoir...

Boitier Canon  Eos 7d
Objectifs : Canon 24-105 f/4; Canon 50mm f/1.8; Canon 100 L f/2.8; Sigma 70-200 f/2.8, Canon 10-18; Canon 18-55; Canon 55-250
Flash Yongnuo YN-568EX

nono23

Age : 36

Sexe : Féminin

Date d'inscription : 20/06/2015

Messages : 165

Re: Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Message par nono23 le 12/2/2017, 21:16

D'après la définition plus haut, le second rideau permet de "déclencher l’éclair du flash à la fin de l’exposition et améliore donc la capacité du flash à figer le sujet".
En intérieur faiblement éclairé cela permettrait par exemple de capter le mouvement de danseurs en soirée. Par contre dans une église, ou à table, je ne vois pas l’intérêt de photographier des individus au second rideau. Peut-être que Photographix pourra nous en dire plus :idea: .


__________________________________________________________________________________________________
Micro 4/3 : Olympus E-M10 silver + 12-40 F2.8 + 45mm F1.8 + 25mm F1.8 + 40-150 ED R F4.0-5.6
Flash m4/3 Nissin i40

Contenu sponsorisé

Re: Les bases de la photographie au flash en un éclair !

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est 20/2/2017, 18:48