A à Z du Photographe

L'échange, le partage, la progression...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   19/7/2015, 10:49

Bonjour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fujichrome Provia 100F
Lieu de procuration : Internet (moi sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’arrêt de production d’appareil photos argentiques (à l’exception des jetables et des instantanés), a amené à l’arrêt de production de différents films (dont le fameux Kodakchrome supprimé en 2009) et a réduit le choix des passionnés de l’analogique.

Cependant, il convient aussi de préciser que différents films continuent à être produits et que moi-même, je n’ai pas cessé mon parcours en argentique.

Le film que je vous présente aujourd’hui est celui que j’utilise par excellence et peut-être de façon définitive. Qu’a-t-il donc de si particulier ? De quoi s’agit-il ?

D’une façon générale, lorsque nous achetons une pellicule (on peut encore en trouver) celle-ci nous donne des négatifs demandant à être développés puis ensuite de faire des tirages conséquent à ceux-ci généralement de 10cm X 15cm et accompagné d’une photo de même taille faisant office de sommaire par la représentation totale et miniaturisé de nos différentes prises de vue.
Mais ces films là créé des négatifs. Ils sont appelés « films négatifs ». Et quelque soit leur format (APS, 35mm, ou plus gros), ils obéissent à la même technicité.

Celui-ci est ce que l’on appelle un film inversible c'est-à-dire « positif ». Il créé donc des positifs et annule l’inversion des lumières que l’on trouve en négatif. En effet, lorsque nous regardons les négatifs, ce qui est clair devient sombre et ce qui est sombre devient clair.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans le cas d’un film positif, il n’y a pas cette inversion (contrairement à ce que son nom pourrait suggérer). Chaque positif retranscrit la lumière telle qu’elle est : claire si elle est claire, sombre si elle est sombre.

Les films inversibles sont les pellicules que nous utilisions pour la diapositive. Et ça tombe bien, puisque dans le mot diapositive, il y a le mot « positive ».

Mais quelle importance que l’enregistrement d’une image soit en négatif ou en positif ?

L’avantage en est le moins de travaux possibles au laboratoire et donc une interprétation que seul le photographe va pouvoir faire. La prise de vue ne va donc pas être conditionnée par un travail en arrière plan.
En négatif, il y a le développement, mais aussi le tirage qui va différer selon la machine, selon les réglages, selon les choix du tireur. Tout ceci n’existe pas en positif car l’image est en quelque sorte « déjà créée ».
On peut ainsi par un montage sous cache permettre une projection des positifs, et si cette technique est réputée pour son ancienneté, elle a su se montrer efficace et résister à travers le temps et les épreuves.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De plus, on évite tout frais de tirage et l’on peut voir la totalité des informations qui furent enregistrées au moment de la prise de vue.
Pour cela, il nous suffit d’éloigner le projecteur du mur, et en fonction de cet éloignement, plus sera-t-il grand, et plus l’image projetée le sera elle aussi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après avoir shooté avec des films négatifs (Fujifilm, Kodak puis Agfa), j’étais passé sur inversible avec ce film.

D’une façon générale, sa sensibilité est intéressante car l’inversible ayant déjà réputation d’être plus fin que le négatif, 100 ASA permet un grain très fin, et c’est bien ce qui est notifié sur le film !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La température de couleur d’un film est toujours important car il permet de savoir si ui ou non est-il compatible avec la situation dont nous sommes.
Celui-ci est dit « A la lumière du jour » ce qui signifie qu’il est idéal dans des situations ordinaires en journée, et cerise sur le gâteau respectera fidèlement les couleurs en cas d’utilisation de lampes flashs, celle-ci étant également à la lumière du jour, soit approximativement 5400 Kelvin.

Pourtant, moi qui suis un habitué de clichés nocturnes et qui n’utilise les lampes flashs que de façon tentées intelligibles, il est évident que ce film va alors réchauffer les couleurs. C’est pourquoi, conjointement  à celui-ci, j’ajoute un filtre de correction spectrale qui permet de compenser comme si le film était « Tungstène » à savoir aux environ de 3000 à 3200 Kelvin.
Je possède au total 3 filtres de corrections spectrales. Un pour refroidir, l’autre pour corriger de 5400 K à 7000 K° et l’autre de 5400 K° à 10'000 K°. On peut tout à fait vouloir réchauffer les couleurs (je l’ai fait par exemple à l’occasion de clichés sur une cascade du département de l’Ain).
Encore une fois, c’est la prise de vue qui prime et non les minilabs derrière.

Pour 36 poses, ce film est proposé sur 2 formats différents. Un format assez classique de 35mm enregistrant des prises de vue en positif 24mm par 36mm ou bien en 120 (un format plus gros).
Je reste sur la version classique avec mon reflex Canon EOS 300V (comme Vélo).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il existe aujourd’hui des projecteurs vous permettant de pouvoir projeter des photos numériques mais tandis que la définition est limitée, avec un film de 100 ASA de cette taille, on estime par convention un nombre de photosites d’au moins 25 millions ! En taille de photosites et en définition, qui dit mieux ? La projection résiste à des agrandissement jusqu’à 1m20 pour le grand côté. Au-delà, il faudra passer sur un format plus grand, et il faut aussi se rappeler de la résolution de votre caillou. Moi j’ai utilisé du caillou Canon de base.

La conversion des photons en halogénures d’argent nous donne des résultats différents car nous sommes sur une matière physique et non un élément virtuel baptisé « fichier informatique ». La chimie n’est pas mon fort, mais j’ai eu l’occasion de tirer parti de cette quantité très importante d’informations contenues dans une de mes Fuji Provia 100F et j’atteste qu’elle dépasse facilement les appareils à gros capteurs numériques. J’avais numérisé certaines prises de vue inversibles via scanner à plat Epson en choisissant une résolution très importante, et via des clichés de feu d’artifice, c’est assez impressionnant de voir une telle quantité d’information sans arriver vraiment au bout.

Voici un exemple d’une de mes prises de vue de l’an dernier 2014 réalisée en argentique inversible, et j’avais oublié d’insérer mon filtre à correction spectrale (stress et feu tiré plus tôt que prévu). Le résultat n’est pas mal avec une bonne saturation chaude.  Depuis j’avais fait attention à ça !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ces prises de vues font parti d’une série du feu du 13-07-2014 réalisées avec la FujiChrome Provia 100F.
Trépied, Canon EOS 300V, optique Canon EF 28-90mm 4.0-5.6 focale proche de 28mm, focus manuel, mode « M », obturateur « Bulb » via télécommande filaire, f/13.

A noter que le logiciel proposé avec mon scanner Epson Perfection V550 (utilisé pour la numérisation) propose une correction automatique des couleurs qui permet de se rapprocher de ce que nous aurions avec un filtre correctif. Là, je ne l’avais pas mise numérisant manuellement

Fujifilm proposait également une version identique mais sur 400 ASA.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ayant utilisé le film 100 ASA à l’occasion de la photo de nature morte sur le verre (avec système radio après PDV numérique), j’étais impatient de pouvoir tester ce film de 400 ASA dans certains cas de figures (la sensibilité ayant un rôle dans les lampes flashs). Mais hélas, sa rupture fut définitive avant même que j’eusse le temps de pouvoir m’en approprier un.

Quoi qu’il en soit, malgré mes difficultés avec mon scanner (on verra sur un sujet spécialisé pas ici), je fais des économies de tirage.

Le développement de l’inversible pose néanmoins un gros problème. Personnellement, je confie la tâche au laboratoire Gris Souris situé à la limite du 1er arrondissement de Lyon. Il est un des rares (le seul pour ainsi dire) à proposer ce service dans le Rhône. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bon : je voulais faire un dossier plus complet, mais j’ai passé un sacré bout de temps.

Quoi qu’il en soit, l’argentique et la Provia 100F n’ont pas encore fini de faire parler d’eux ! J’ai plusieurs films Provia 100F déjà développé (nature morte, feu d’artifices, paysage, nocturne…) et j’en ai utilisé une nouvelle récemment et uniquement à l’occasion des feux d'artifice du 13 et du 14 juillet 2015 (banlieue de Lyon pour le 13 et Lyon pour le 14).

Pour plus de précision sur le site du fabricant, cliquez sur ce lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: un belle explication   19/7/2015, 11:50

bonjour,
Lionel cet article fait vraiment bien le tour de l'usage de l'argentique. Cependant là si tu te fais plaisir, tu auras du mal à convertir les usagers du numérique .
Du temps de l'argentique, l'usage de pellicule photo avait ses limites (sensibilités rares au delà de 800ISO, grain important parfois génant et dynamique faible) . Pour les diapos , c'était un peu selon les goûts : Kodak dominante rouge flateuse, Fuji dominante bleue-verte , Agfa dominante jaune et je ne parle pas des production secondaire comme Ferrania, Konica, etc... chacune avec leurs particularités. Pour moi pas mieux que Kodak à mon avis .
Mais on fait avec ce que l'on trouve maintenant et cela n'est pas simple.
Pour la projection des diapos, la définition argentique est comparable au vidéo-projecteur numérique ! Pourquoi parce que en amateur l'écran de projection excèdera rarement les 2m² et donc le cadrage sur l'écran gomme la différence.
J'ai eu l'occasion de voir des projections sur "mur d'images" aux Baux de Provence en traditionnel il y a quelques années et en numérique plus tard ,dans ma mémoire tout au moins le spectacle était équivalent.
L' apparition de la technique 3D comme au Futuroscope ou à la Villette est un progrès certains offert par le numérique en comparaison des projections de films en 3 D des années 60 (Kinopanorama ou Panasonic ) que j'ai eu également l'occasion d'apprécier. Le top pour moi , reste encore "Avatar" de Cameron mais depuis je n'ai as eu l'occasion d'aller au cinéma (santé !)
cordialement
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   19/7/2015, 12:38

Bonjour.

Ah mais alors niveau projecteur, on ne doit pas faire référence aux mêmes. Je pense que c'est ça.

Plus ou moins récemment (il y a quelques mois à peine), j'étais passé dans un Cash Converters avec un projecteur (projecteur d'images : un truc de ce genre). De mémoire, la définition était de 800 X 600 ou guère plus !
Donc moi, avec la diapositive et le projo du Papa (plus vieux que moi l'engin et il marche encore), ben c'est autre chose. Après, s'ils font des produits mieux que ce que j'ai vu en magasin c'est autre chose.

Comme ce topic est spécialisé sur la Fuji Provia 100F et que j'en ouvrirai un autre pour parler des films inversibles en règle générale, je voudrais savoir bien que tu as préféré Kodak (beaucoup s'accordaient à dire que la KodakChrome était la meilleure), si tu as un avis sur ce film que j'utilise. Il est vrai que comme tu dis, nous n'avons pas beaucoup de choix (Fuji ou Agfa : moi j'ai plus confiance en Fuji). Ah mais si ça se trouve, comme tu aimais la KodakChrome, peut-être que tu as utilisé le même film tout le temps... Ah si c'est le cas c'est dommage parce que moi j'aurais voulu que tu me dises si tu avais essayé ce que tu pensais de la Fujichrome avec le Nikon F801S.

Tu as vu aussi les photos de feu d'artifice (ce sont les miennes et j'en ai plein d'autres !) que j'ai postées dans le sujet ? Et bien c'est fait avec ce film (j'ai même laissé une définition d'1 million 500'000 !). Je m'en suis voulu d'avoir oublié de mettre mon filtre de correction spectrale mais c'était trop tard...

En Fujichrome Provia 100F, ils précisent un grain de 8 RMS... On est à peu près au bout de mes connaissances.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: en réponse   19/7/2015, 15:39

bonjour,
Lionel , lorsque j'étais encore en activité, les vidéo-projecteurs me permettaient des projection des images virtuelles (C.F.A.O.) sur des écrans de 5m x3m. dans les amphi. en 1900x1600 Px, mais c'était du matériel professionnel (1 dans chaque amphi, des Braco si j'ai bonne mémoire) coûtant plusieurs dizaines de milliers de FF . Rien à voir avec le matériel amateur que nous avions aussi pour les brancher aux P.C. afin d'avoir un appui pour les cours (définition 1200x800 mais sur 2m. seulement). La qualité des projections était aussi fonction de la carte graphique du PC et du moniteur associé) !
Pour les diapos, préférence à Kodak pour ses teintes chaudes, après Fuji Velvia aux teintes plus froides mais aussi plus pastelles... et puis le reste (les marques que j'ai cité je les ai essayée...). Des appréciations personnelles en fonction de mes goûts et non en termes techniques.
Pour tes feux d'artifice, sur écran on ne peut qu'apprécier globalement selon la qualité de la prise de vue.
cordialement
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Une question sur les 2 min d'expo sur ce film.   21/7/2015, 08:35

Bonjour.

Avec ma Fujifilm Provia 100F, j'aurais une question à poser.

J'aurai pour projet de faire des filés d'étoile car grâce au fait d'être débarrassé du problème d'un capteur qui surchaufferait (éclatement des photosites !), je me dis, je laisse l'obturateur ouvert pendant plusieurs heures, et puis on verra bien (je m'en fous : je suis en argentique !).

Seulement, il est indiqué sur ce film. [Début de citation] : "Sensibilité stable jusqu'à 2 min. en pose longue"[/fin de citation].

Je me doute que d'autres problèmes doivent arriver (je ne me fais pas d'illusion), mais tout de même, je n'arrive pas à comprendre ce qu'ils veulent dire en terme de stabilité sur la sensibilité de ce film. On sait que la sensibilité de celui-ci dépend de sa fabrication et donc de la taille des zones sensibles qui vont avoir plus de chance selon leur taille de pouvoir s'imprégner des photons en les convertissant en sels d'argent.
Sauf que là, moi je cale ! En quoi est-ce que la durée de l'exposition (vitesses lentes) changerait cette sensibilité au-delà de 2 minutes de temps de pose ? Est-ce qu'ils veulent juste dire qu'ils ne garantissent plus une absence de grain au-delà d'une durée d'exposition de 2 minutes ?
Est-ce que c'est propre à ce film ?

Voici le lien qui fait attérir directement sur la fiche de la PROVIA 100F (à ne pas confondre avec la VELVIA).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   21/7/2015, 12:32

Tu as du sauter le post je pense.

Je fais un petit Up ! ^^

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   24/7/2015, 13:11

Lionel a écrit:
Bonjour.

Avec ma Fujifilm Provia 100F, j'aurais une question à poser.

J'aurai pour projet de faire des filés d'étoile car grâce au fait d'être débarrassé du problème d'un capteur qui surchaufferait (éclatement des photosites !), je me dis, je laisse l'obturateur ouvert pendant plusieurs heures, et puis on verra bien (je m'en fous : je suis en argentique !).

Seulement, il est indiqué sur ce film. [Début de citation] : "Sensibilité stable jusqu'à 2 min. en pose longue"[/fin de citation].

Je me doute que d'autres problèmes doivent arriver (je ne me fais pas d'illusion), mais tout de même, je n'arrive pas à comprendre ce qu'ils veulent dire en terme de stabilité sur la sensibilité de ce film. On sait que la sensibilité de celui-ci dépend de sa fabrication et donc de la taille des zones sensibles qui vont avoir plus de chance selon leur taille de pouvoir s'imprégner des photons en les convertissant en sels d'argent.
Sauf que là, moi je cale ! En quoi est-ce que la durée de l'exposition (vitesses lentes) changerait cette sensibilité au-delà de 2 minutes de temps de pose ? Est-ce qu'ils veulent juste dire qu'ils ne garantissent plus une absence de grain au-delà d'une durée d'exposition de 2 minutes ?
Est-ce que c'est propre à ce film ?

Voici le lien qui fait attérir directement sur la fiche de la PROVIA 100F (à ne pas confondre avec la VELVIA).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cordialement.

Bonjour.

J'ai le sentiment que mon post n'a pas été lu (parfois on rate les posts). Comme cité ci-dessus, je demandais un peu d'aide, moi qui d'ordinaire n'en demande quasiment jamais.

Photographix : avec les connaissances que tu as, tu dois connaître la réponse. Snif ! Snif ! Moa, y' person qui veut m'édé moa ^^

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
rlandr

avatar

Age : 59

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 30/10/2012

Messages : 950

Localisation : Belgique


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   24/7/2015, 13:26

Salut Lionel,

perso j'avais lu ton post mais n'ayant pas de réponse pour toi je comptais aussi sur Photographix pour nous éclairer, désolé.

Il y a toutefois une chose que je ne comprends pas, pourquoi veux-tu que ton capteur chauffe ? Si au final la photo est bien exposée il n'y a pas de soucis à avoir et pense aussi au fait qu'en argentique si tu expose trop longtemps à une forte lumière tu risque de faire fondre ton film avec et d'avoir encore plus de problèmes.

__________________________________________________________________________________________________
RlandR.

Canon Eos 7D - Canon 10-22 - Canon 24-105 - Canon 70-200 f2.8 IS USM II - Canon 100 mm f2.8 L Macro - Doubleur de focale Kenko TelePlus Pro 300 - Bonnette Marumi DHG Acchromat +3 - Flash Godox V860C - Télécommande sans fil  Pixell TW-282/N3 - Pola - Trépied - Sac ...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   24/7/2015, 13:45

Bonjour RlandR.

Content de te lire. Depuis le temps que je voulais prendre de tes nouvelles, je m'en veux car ça fait un bout de temps (c'est pour ça que je ne poste pas trop alors que tu fais de jolis clichés...) Je t'écrirai prochainement [clin d'oeil]. Cet après-midi, je suis absent pendant un moment...

Oui moi aussi je gardais un peu d'espoir que Photographix me réponde (mais i' veu po 'veu po ^^).

Si tu veux pour le numérique, lorsque l'on fait des durées d'exposition qui sont trop longues, le capteur chauffe automatiquement (il lui faut un temps pour éjecter les informations qu'il collecte : un des inconvénients par exemple pour les feux d'artifice alors qu'avec mon argentique le passage d'une pose à une autre se fait automatiquement). C'est pour ça qu'en numérique on déconseille des durées d'exposition qui dépassent quelques minutes. Il existe même des indicateurs de surchauffe sur les reflex numériques pour prévenir de ça.

Là, je fais référence aux filés d'étoiles (donc clichés nocturnes) dont dans le cas du numérique on conseille (à cause de ce problème de surchauffe qui risque de supprimer certains photosites) de réaliser plusieurs clichés d'une durée raisonnable et de les emboîter via logiciel de post production.

Mais ce n'est pas quelque chose qui me branche alors qu'en argentique, rien ne chauffe (la bonne vieille méthode a ses avantages).

Comme je l'expliquais dans ma citation très complète, le film inversible Fuji Provia 100F (JujiChrome) mentionne qu'ils ne garantissent leur sensibilité de 100 ASA que jusqu'à 2 minutes de durée d'exposition. Et c'est là que je cale. Je ne comprends pas ce qu'ils veulent dire ni quelles sont les limites de l'argentique dans ce domaine de très longues durées d'exposition.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Suite au prochain épisode.   24/7/2015, 18:58

Re-

Je suis ressorti du Laboratoire Gris Souris de Lyon 1er (limite 1er/4ème : proche de la Croix Rousse) pour aller chercher le développement de ma Fuji Provia 100F. Toujours spécialisés sur le développement et tirage de l'argentique (et du numérique), ils sont aussi très commerçants et très sympa. A recommander !

Photographix ne m'aidant pas (???), j'ai donc posé la question à la personne sur ce que signifiait cette "garantie" qu'accordait Fujifilm sur les 2 minutes de durée d'exposition avant que la sensibilité ne soit plus considérée. D'après, ce que j'ai compris, il s'agirait de la loi de réciprocité qui va dépendre du film utilisé. Je me suis souvenu que j'avais étudié la courbe caractéristique (pas à 100% mais) qui était en S pour l'argentique (dynamique plus large que le numérique). Et c'est vrai que d'après le professionnel du laboratoire Gris Souris, selon le film (et pas seulement sa sensibilité) il va (au bout d'un certain temps de pose non défini) être moins sensible à la lumière ce qui indique que la conversion des photons en halogénures d'argent passera un cap plus difficile arrivé à un certain temps de pose inconnu qui réclamera davantage de temps de pose que d'ordinaire.

Tiens : entre temps, je viens de trouver un article sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui explique ce qui m'intéressait "L'effet Scwartschild" (j'ai du mal à le retenir et à l'écrire : je pense à Schwarzy ça va plus vite ^^) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'ai numéroté mes prises de vue mises sous cache, et à la lumière de mes néons, je suis très satisfait de mon travail (basé uniquement sur le feu d'artifice des 13 & 14 pour cette année). Si ces andouilles de responsables avaient accepté de laisser allumé la basilique de Fourvière comme en 2012 et 2014, j'aurais pu y arriver encore mieux, mais le résultat est là, et c'est un soulagement pour ma part.
Il est un peu tôt pour crier victoire sur ces clichés n'ayant pas encore réalisé de projection, mais l'inspection rigoureuse va dans ce sens.

Il faudra aussi que je contacte l'entreprise Fujifilm afin de leur poser quelques questions sur leur FujiChrome PROVIA 100F ici étudié (que j'ai beaucoup utilisé déjà).

C'est donc suite au prochain épisode pour ce dossier sur ce film inversible Fuji Provia 100F !

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: je ne suis pas une encyclopédie !   25/7/2015, 08:17

bonjour,
Dites donc vous attendez beaucoup de moi ! Si parfois je ne réponds pas c'est parce que je n'ai pas de réponse intelligente à formuler !
Lionel s'attaque à des sujets pointus que je n'ai jamais pratiqué. La photo astronomique pour moi nécessite un matériel approprié (un téléléscope et une bague pour fixer l'APN dessus).
Cependant ma formation scientifique me fait dresser l'oreille, à propos des dire de Lionel. Pour voir le filé des étoiles quelques dizaines de mn. suffisent (à cause de la rotation de la terre!) et 10mn objectif ouvert vers l'infini ce n'est pas davantage que faire une vidéo avec son APN (les notices donnent 20mn d'autonomie avant l'échauffement excessif du capteur).
En argentique c'est différent , c'est la sensibilité des composants de la pellicule qui diminue avec le temps d'exposition. Pour l'astrophotographie la sensibilité de 200ISO de cette pellicule est loin d'être suffisante. Dans le sites équipés de téléscope les pellicules sensibles étaient bien plus élevées (1600 Iso minimum référence l'observatoire de Caussole, au dessus de grâce que j'ai visité).
Lionel tu veux aborder des domaines où ton matériel et tes connaissances sont insuffisants.
Voilà j'ai amené mon grain de sel, mais je ne sais pas si cela présente un intérêt quelconque !
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)


Dernière édition par Photographix le 26/7/2015, 09:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Il était légitime de s'interroger sur ce film.   25/7/2015, 15:37

Bonjour.

Bien sûr que si ton intervention a apporté quelque chose Michel !

Non, moi c'était surtout (comme tu l'as lu) sur la loi de réciprocité compte tenu des poses longues avec un film (comme je l'ai marqué, j'avais demandé hier à un professionnel de métier qui lui non plus n'a jamais pratiqué l'astrophotographie mais qui m'a bel et bien expliqué).

Fujifilm mentionnait que leur PROVIA 100F (c'est le topic ici étudié) conservait sa sensibilité de 100 ASA jusqu'à 2 minutes de durée d'exposition, et il était parfaitement légitime de s'interroger quant à savoir ce que cela signifiait que ce soit pour moi, ou que ce soit pour d'autres personnes amenées à utiliser ce film avec des durées d'exposition importantes (quelque soit la discipline).

De même que, d'après ce qu'ils fournissent, ils garantissent la sensibilité de ce film jusqu'à 8 éclairs (de mémoire). Donc on voit bien qu'il y a des éléments à savoir sur cette Provia 100F.

[Citation de Fujifilm]Sensibilité stable jusqu'à 2 min. en pose longue (jusqu'à 8 éclairs en multiflash).[/Fin de Citation].

Pour mon projet de filés d'étoile, je préfère ouvrir un autre topic pour que ce soit mieux rangé.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: De bons résultats sur ma dernière FujiChrome !   2/8/2015, 11:04

Bonjour.

Je n'ai pas encore contacté Fujifilm à propos de leur garantie de 2min sur le temps de pose.

Néanmoins, mes impressions positives quant à la visualisation des positifs à travers mes néons furent confirmée au travers d'une séance de projection de mes clichés juqu'à 1m80 pour le grand côté ! Sur l'exemple de mes compositions sur les feu d'artifice de Lyon et d'une commune de sa banlieue, avec toutes les précautions, on parvient à de très bons résultats, cette pelloche ne nous lâche pas en cours de route.

Il faut aussi noter sa capacité bien réelle à transposer 3 prises de vues avec des vitesses lentes sur la même pose (mon reflex Canon me permettant d'aller jusqu'à 9 vues par pose, j'étais allé jusqu'à 3 pour Lyon). Il en ressort même de bien meilleurs résultats.

Fujifilm continue à mettre 37 poses (voire 38) sur son film Fujichrome. Sur les 37 compositions, de mémoire, seules 2 ou très grand maximum 3 furent réellement ratés (déclenchement plus ou moins accidentel).

Là : on me voit dans la banlieue de Lyon moins d'une heure avant le départ du feu. 20min plus tard, la foule s'était amassée jusque sur la rue !

Le reflex argentique est l'appareil gris situé plus au fond. J'utilise une télécommande filaire que j'ai dans les mains sur la photo pour chacun des reflex.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: bon exemple   2/8/2015, 15:26

bonjour,
Lionel ceci est un bon exemple de photo argentique, mais on te vois quand même entouré de beaucoup de matériel, que les autres n'ont peut être pas envie de trimballer. C'est mon cas car avec mes petes d'équilibre continuelles j'aurais peur de tout fracasser par maladresse.
Cependant si cla est la rançon de la réussite pourquoi pas (pour les autres).
A quand ces photos de feux d'artifice ?
cordialement
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   3/8/2015, 14:08

Bonjour.

Sur cette photo, c'est mon père qui m'a pris avec son petit numérique.

Oui tout à fait : c'est vrai que la plupart des personnes n'utilisent pas de trépied, et ne s'embarrassent pas d'un matériel plus ou moins volumineux. Dans certains cas, je peux le comprendre (problèmes de santé ou timidité et d'ailleurs je stressais d'où les traits tirés), mais dans d'autres cas, je trouve ceci dommage car les trépieds sont aussi importants que les appareils. Enfin, bref... Je m'éloigne du sujet.

Voir mes clichés de feu d'artifice de cette année ? Si ça intéresse, je serais ravi de les montrer (depuis le temps) ! En numérique c'est facile pour les montrer. En argentique, pour le moment, tu as dans la dissertation visible depuis toutes les pages en premier post 2 clichés du 13 Juillet 2014.

La difficulté comme tu le sais va être la scannérisation des positifs Fujichrome (l'an dernier, la bécane me recadrait les compos !). Mais ça se fera si je trouve motivation [clin d'oeil] !

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: toute info est bonne   4/8/2015, 07:09

bonjour,
Oui toute info est bonne à prendre. Donc un article sur les prises de vues des feux d'artifice et sur la scannérisation des positif (problèmes rencontrés et solutions apportées) sera la bienvenue sur ce forum.
cordialement
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   25/12/2015, 07:16

Bonjour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je suis écoeuré. Fujifilm a prévu sur le moyen terme d'arrêter la production de cette pellicule, censée être la meilleure juste derrière la Kodachrome, arrêtée en 2009.

Ils nous avaient déjà fait le coup avec la PROVIA 400X dont je voulais utiliser notamment dans de la nature morte (400 ASA pour doubler la portée de l'éclair des lampes flashes et aussi faire un comparatif), mais selon ce lien, ils ont prévu d'arrêter aussi la PROVIA 100F ici étudié.

Les films inversibles ne sont déjà pas assez nombreux avec une sensibilité ne dépassant pas 100 ASA pour le format 24 X 36 (quelques rares 400 ASA en 6 X 4.5) !

Sauf que cette fois-ci, je ne me ferai pas avoir comme pour la 400X dont je n'avais même pas eu le temps de pouvoir m'approprier : j'aurai du stock !!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'inversible semble moins pratiquée que l'argentique négative. En inversible, il ne nous restera plus qu'Agfa, et franchement, vu le prix du film par rapport à Fuji, je doute franchement d'une qualité égale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A croire que pour la plupart des passionnés de l'argentique, que celle-ci rime non seulement avec négative mais aussi avec noir et blanc, ce qui n'est pas mon cas en tout cas.
Du coup, les laboratoires sont peu équipés pour le développement E6 de ce film.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: arrêt de production de pellicules.   25/12/2015, 10:07

bonjour,
Tu es touché par l'obsolescence matérielle et tu n'y peux rien...
Moi j'ai rencontré les mêmes problèmes avec les disques classiques en vinyl ou les enregistrements sur bandes ou cassettes magnétiques malgré du matériel haut de gamme sur ma chaine HI-FI. Et je parle pas des pannes survenant sur les matériels les utilisant car la plupart du temps le fabriquant a disparu des tablettes (exemple Nakamichi enregistreur de cassettes acheté 5500 FF en 1986...alors que l'équivalent grand public était à moins de 1000 FF).
Cela fait mal au coeur mais c'est l'évolution technologique et le Marketing qui mènent la danse.
A propos de tes pellicules, la Velvia (que personnellement j'utilisais après la disparition de la Kodakchrome, tu peux la faire bouster au développement, à signaler ton intention au magasin, au double de sa sensibilité native (100 ASA--->200 ASA) sans avoir trop de grain.
Tu peux également rafler les Provia 400X qui restent et les conserver plusieurs années au réfrigérateur (4° à 10° mais à l'abri de l'humidité , bobines placées dans un sac de riz...), technique utilisée par les professionnels.
Voila deux possibilités à utiliser le temps que ton boitier argentique rende l'âme !
cordialement
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   26/12/2015, 03:51

Bonjour.

Photographix a écrit:

A propos de tes pellicules, la Velvia (que personnellement j'utilisais après la disparition de la Kodakchrome, tu peux la faire bouster au développement, à signaler ton intention au magasin, au double de sa sensibilité native (100 ASA--->200 ASA)  sans avoir trop de grain.

Alors oui bien sûr, d'ailleurs j'en avais discuté avec la responsable du labo qui développe en fonction de la sensibilité que le client choisi et aussi des limites possibles de la pelloche (je ne sais plus combien d'I.L. pour mon film).

A noter que le film que j'utilise n'est pas la VELVIA mais de la PROVIA.

Tu me parles de celle-ci ===>
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et moi de celle-ci ===>
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Justement, j'avais une question d'ailleurs. J'hésitais à la poser dans un nouveau topic mais après tout pourquoi pas dans celui-ci.

On sait que la portée de l'éclair d'un flash est doublée chaque fois que l'on quadruple la sensibilité. Mais est-ce que cette règle est valable après le développement ? Je veux dire que c'est bien sûr valable en cas d'utilisation d'une pelloche 400 ASA (par rapport à une 100 ASA), mais si l'on prend une 100 ASA et qu'on demande un développement à 400 ASA (soit 2 I.L.) au-dessus, est-ce qu'au moment de la visualisation de notre photo (négative ou positive), la portée de l'éclair sera bel et bien doublé comme si c'était une 400 ASA réelle ? C'est ça que je n'arrive pas à savoir.

Photographix a écrit:
Tu peux également rafler les Provia 400X qui restent et les conserver plusieurs années au réfrigérateur (4° à 10° mais à l'abri de l'humidité , bobines placées dans un sac de riz...), technique utilisée par les professionnels.

Là aussi je n'osais pas te demander ! Je sais que ta pratique de 50 ans ajoutée à tes compétences scientifiques dépasse mon niveau.
Mais le problème aussi c'est qu'il est impossible de se procurer aujourd'hui de l'inversible à 400 ASA : j'ai cherché les fins de stock à plusieurs reprises, en vain. Seul le format 120 est encore possible, mais un bon appareil argentique moyen format coûte un bras pour de l'occasion (Reflex Contax, ça douille, et sinon pas de miroir avec le Lubitel qui a mauvaise presse en terme de qualité optique...).
Ce que je voulais te demander concernait évidement la conservation des films négatifs et positifs dans le froid. J'en ai souvent entendu parler, mais je n'ai ni ton avis, ni une pratique personnelle car je ne suis jamais allé aussi loin en argentique.
Je sais qu'il y a eu des gens qui ont utilisé la congélation pour leur film Kodachrome 64 et ont été fort déçu du résultat après je crois 10 ans de conservation.

Ma question est la suivante : en admettant que je trouve miraculeusement une PROVIA 400X format 35mm, on sait qu'elle sera périmée. Dans ces conditions, ignorant comment a t-elle été conservée, et utilisant en plus la voie postale (pas de réfrigération possible), qu'en est-il en terme d'utilisation ? Normalement, une pelloche périmée, habituellement, je ne m'y frotte pas (je suis plus proche du numérique que de l'argentique). Sans conservation, la tolérance en terme de temps est de combien ? Un trimestre ? Un semestre ?
Non parce que moi je veux bien y conserver au frigo dans un sac de riz, mais le souci c'est que je ne sais pas si c'est toujours valable s'il n'y a pas eu au préalable cette même conservation quoi ?
En plus, je ne sais même pas si ça ne risque rien à côté des aliments... Donc tu vois, ça fait pas mal d'interrogations.


Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   26/12/2015, 05:51

P.S. : aurais-je mal lu sous l'inquiétude ? Ce n'est qu'en format 120 que la Fujichrome Provia 100F semble arrêter sa production et non en format 135... Je n'arrive pas à croire avoir fait cette erreur ?! Quoi qu'il en soit, l'inquiétude quant à la disparition de la diapositive est tout à fait compréhensible.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: conservation des pellicules   26/12/2015, 08:23

bonjour,
Lionel parfois tu mélanges les informations en ta possession !
Pour la Velvia c'est la pellicule que j'ai utilisée après l'arrêt de Kodak, je n'est jamais utilisé la Provia donc arrête la comparaison aux infos que moi je peut te fournir.
Pour la conservation , il n'a jamais été question de congélation ! Mc Curry dans son article sur l'utilisation de sa dernière pellicule Kodakchrome 50 ASA au cours d'un reportage aux Indes (voir le portait ci dessous que je trouve sublime) précise bien sa méthode de conservation au froid (4 à 10° à l'abri de l'humidité et lui c'est un pro connu et reconnu)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Personnellement , lorsque j'utilisais l'argentique (j'achetais alors ma pellicule au mètre en N&B ) parfois périmée d'un ou 2 ans sans connaitre les conditions d conservation. Au développement je forçais le temps d'une ou 2 mn. afin de compenser le vieillissement. Toi tu dois seulement signaler au labo le dépassement de la date , à eux de faire les réglages compensatoires.
Pour le flash encore une info. erronée, la portée de l'éclair doublée si la sensibilité ISO est quadruplée , ne concerne que la prise de vue et en aucun cas le comportement de la pellicule...à 400 ASA elle restera à 400 ASA c'est pareil si tu effectue une correction d'exposition sur ton appareil la sensibilité étant liée à l'exposition il y aura un effet sur la photo mais la pellicule restera à 400 ASA .
Cordialement
Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   27/12/2015, 09:06

Bonjour.

Steeve Mc Curry : je pense souvent à lui. C'est toi qui m'avait fait connaître le reportage sur le dernier rouleau de la Kodachrome ! Sais-tu que je le regarde depuis mon ordinateur des fois ?
Magnifique portrait effectivement ! Des couleurs éclatantes, un piqué extraordinaire !

Ta réponse est intéressante, mais paradoxalement, je n'arrive pas à obtenir réponse à certaines questions.

Photographix a écrit:
Pour le flash encore une info. erronée, la portée de l'éclair doublée si la sensibilité ISO est quadruplée , ne concerne que la prise de vue et en aucun cas le comportement de la pellicule...à 400 ASA elle restera à 400 ASA

J'essaye de vérifier si j'ai bien compris parce que je ne comprends pas le sens.
Comme tu me l'avais enseigné, le calcul de la portée de l'éclair d'un flash comporte le double de distance chaque fois que l'on quadruple la sensibilité. En passant de 100 ISO à 400 ISO (facile en numérique), on double la portée de l'éclair.
Donc si j'essaye de résumer ce que tu m'as expliqué (je sais pas si j'ai compris, c'est ça quoi), en faisant une photo en argentique avec flash sur une pelloche de 100 ASA dont j'aurais besoin en vérité de 400 ASA pour que l'éclair soit bon, le fait de demander au laboratoire de le développer à 400 ASA ne fera qu'une simple correction d'exposition de 2 stops au-dessus sans pour autant obtenir le résultat visuel de la portée d'un éclair deux fois plus loin ! Le développement à 2 stops au-dessus ne remplacera pas une vraie pelloche de 400 ASA qui aurait vraiment doublé la portée par rapport à une 100 ASA.
Est-ce que j'ai bien compris ? C'est ça que je voudrais savoir !

Donc ça c'était pour le premier point.

Sur le second point, c'est sur la conservation. Oui, en effet, il ne s'agit pas de congélation, mais j'en avais tout de même parlé parce que j'avais lu que certains mordus de l'argentique avait utilisé la congélation. Donc je voulais en profiter pour me renseigner.
Donc, frigo, et c'est tout. Ok. On avance !

Par contre, si j'ai bien compris, quelque soit l'état de conservation d'une pelloche avant de l'avoir achetée, même si elle périmée, la tolérance est toujours valable. Ai-je bon ? Si oui, combien de temps à peu près (pour un film inversible j'entends).

Quoi qu'il en soit, je regrette qu'aucun film inversible n'a en sa sensibilité nominale plus de 100 ASA... Il y aurait du Rollei 200 mais d'après l'étude comparative que j'avais lu (et vu en image), elle n'aurait de 200 ASA que le nom et sa qualité est en-dessous d'AGFA donc...
Si seulement ils avaient fait du 1600 ASA comme il le proposent en négatif, cela m'aurait ouvert les portes, mais là avec 100 ASA et aucun caillou lumineux, certaines photos sont impossibles.
En plus, comme j'utilise parfois des filtres de correction spectrale, ça me demande souvent de ralentir encore plus la vitesse.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Photographix
Administrateur
avatar

Age : 77

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1787

Localisation : 13410


MessageSujet: plusieurs réponses.   27/12/2015, 15:07

bonjour,
Lionel lorsque l'on parle de la portée de l'éclair il s'agit du flash et de l'étendue de la zone d'éclairement, un peu comme la notion de PdC selon l'ouverture du diaphragme.
La portée de l'éclair effectivement sera dépendante de la sensibilité utilisée avec le capteur. Que cela soit en argentique avec une pellicule ou en numérique avec un capteur, le comportement du flash (lumière d'appoint) respecte les lois de la Physique optique (en particulier l'angle de champ et la puissance de l'éclair).
Pour les pellicules, du temps de Kodak on trouvait des émulsions jusqu'à 800 ASA en inversible, mais en cons"quence le grains augmentait considérablement. A la fin, j'utilisais une Kodak Gold à 200 ISO un peu le compromis entre qualité et grain moyen qui permettait photos en extérieur et en intérieur (au flash). Dans le cas de conditions extrêmes (église sans flash) tu pouvais demander au Labo de la pousser à 400 ASA (si le grain ne gênait pas).
Dans ce cas pas besoin de correction de +2IL à la prise de vue si la portée de l'éclair est suffisante pour éclairer l'arrière-plan.
Attention toutefois car si tu augmentes la portée de l'éclair afin de favoriser l'arrière-plan tu risque d'avoir ton sujet en 1 er plan surexposé (effet "fromage blanc"). Moi je préfère utiliser la méthode qui consiste à faire une mesure initiale de l'exposition, comme si le flash n'était pas utile, puis ensuite régler le flash pour l'éclairage du 1 er plan. (en argentique Nikon F801+SB24 c'est du TTL donc assez facile à réaliser).
Pour la conservation moi j'ai utilisé des pellicules périmées de plus d'un an , mais au développement je compensais en augmentant la durée de 1 à 2 mn. à 20° (au pif)
Crois-tu que l'utilisation des filtres soient strictement nécessaire ? Je ne le pense pas !
Allez bon Dimanche
A+ Photographix

__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: En argentique, on doit souvent filtrer la lumière !   28/12/2015, 05:19

Bonjour.

Photographix a écrit:
Crois-tu que l'utilisation des filtres soient strictement nécessaire ? Je ne le pense pas !

Naturellement, en cas d'utilisation de lampes flashs, celles-ci étant également à peu près à 5400 K°, plus besoin de filtres de même lorsque nous sommes à la lumière du jour.

Comme tu l'as très bien compris, je parle de filtres à correction spectrales (+ ou - de tant de mireds) face :

1 - à la problématique d'une température de couleur ambiante très différente (arrêt de production des films tungstènes par exemple dont tu ne parles pas),

2 - au choix de souhaiter artistiquement parlant réchauffer ou refroidir les couleurs dans une création (exemple : effet automnal renforcé, création de couleur étonnantes et spectaculaires).

Ce qui est vrai, c'est que la difficulté en est de parvenir à trouver le bon calcul pour compenser la perte d'exposition qu'engendrent ces filtres à correction spectrale. C'est là, où ça m'est arrivé de me faire avoir car la précision peut manquer.

L'utilité de filtrer la lumière ne fait aucun doute pas seulement chez moi, mais aussi chez différents spécialistes, y compris d'ailleurs (et là ça me revient d'un coup) sur le bouquin que j'avais étudié et qui, traitant de la lumière expliquait bien ce phénomène du temps de l'argentique.

Je passe le reste vu que même si ton post est intéressant sur certains aspects, tu réponds à côté des questions posées et ré expliques certains éléments qui sont déjà à ma connaissance (d'autres qu'ils ne le sont pas mais encore une fois ce n'était pas la question).

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: 1er développement à + 2 I.L. et trait sur pelloche.   1/2/2017, 04:29

Bonjour.

J'avais consacré une PROVIA 100 (format 35mm) dédiée aux photos équestres sur hippodrome.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lors des prises de vue sur trépied, mes clichés ont été réalisé avec une volonté d'exposer à + 1 stop par rapport à l'indicateur d'exposition afin de pouvoir faire revenir de l'information sur les zones sombres des chevaux. Du reste, les éléments blancs n'apportant aucune info importante, cramer un peu de blanc n'avait aucune importance (barres blanches toujours blanches).

Du coup, pour mes besoins, j'avais besoin de quelque chose tournant à 400 ASA. En effet, en inversible, sauf en 120, on ne trouve plus rien à plus de 100 ASA. Et 100 ASA ne suffisait pas pour l'ensemble de mes besoins.

La bécane s'occupant du développement E6 (qui touche aussi la PROVIA) permettait de faire développer jusqu'à 2 stops + 3/4 de stops (soit 700 ASA), et moi j'avais besoin de mes 400 ASA.

J'avais donc anticipé le coup et préréglé mon EOS 300V sur 400 ASA puis demandé au laboratoire un développement à 2 I.L. supérieur à la nominale. J'étais curieux de savoir ce que le film allait donner en particulier au niveau du grain. Je rappelle que plus on développe un film sur une sensibilité élevée, et plus l'apparition de grain sera importante.

Avec une projection de 1m60 par plus d'1m, je n'ai pas vraiment constaté la présence de grain. Ce film semble bien tenir.

En revanche, mon père et moi avons hélas constaté un trait horizontal extrêmement fin et sombre situé proche du bas de chaque diapositive. C'est tout de même dommage.

Mes connaissances dans le cadre du développement inversible E6 n'étant pas mon fort, il est difficile de savoir si un lien est à établir entre ce trait et le développement à + 2I.L. ou un défaut de fabrication du film bien que j'aurais tendance à parier sur un défaut de celui-ci. Ceci dit, cela reste un défaut assez exceptionnel, vu que cela ne m'est jamais arrivé pas même sur l'Agfachrome Precisa CT.

J'ai donc pris contact avec le laboratoire qui m'a développé ma Fujichrome pour en savoir plus, et une fois que j'aurais leur réponse, je prendrai contact avec Fujifilm.

Du reste, il est clair que le thème de photos sportives n'est pas celui à privilégier en argentique, mais je voulais tout de même le faire. Certains clichés sont intéressants et même biens. Pour tenter de travailler le mouvement en suivant mon sujet au téléobjectif et sur trépied, je n'avais pas osé descendre en-dessous d'1/90ème de seconde (% de risque de flou de bouger trop important, et risque de surexposition), mais c'est vrai que progresser dans des photos sportives par l'argentique reste illusoire.
Je ne regrette cependant pas mon choix, je l'ai fait en toute connaissance de cause, et je ne suis pas déçu.  Wink

On peut très bien faire des clichés sportifs en argentique inversible à partir du moment où nous limitons la pratique d'isoler un sujet par rapport au reste de l'image. Néanmoins, lorsque c'est abouti, c'est quelque chose de beau [pouce levé] !  Wink Au 1/90ème à 300mm de focale, j'en ai des assez bonnes je trouve !  bounce

Bon. Des clichés sportifs en argentique inversible, je voulais en faire une pelloche, c'est fait, mais ce n'est pas mon terrain favori pour l'utilisation de l'ancienne méthode. J'ai tendance à préférer d'autres types de clichés (feux d'artifice, traînées, paysage, floraison, macro aussi).

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Film positif 135mm couleur] Fuji Provia 100F.
» Labo Photo Gris Souris (Lyon).
» [Film négatif 135mm couleur] Fujifilm Superia 200.
» Potins sur les acteurs du film
» Pellicule diapo couleur : comment faire

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
A à Z du Photographe :: Tout pour la Photographie :: Films.-
Répondre au sujetSauter vers: