A à Z du Photographe

Pour participer aux échanges n'oubliez pas de vous connecter ou de vous inscrire comme membres de ce forum.
Merci d'avance
Photographix

Après votre connexion n'hésitez pas à poser votre question sur la prise de vue, la qualité de votre photo ou sur l'utilisation de votre matériel, la plupart du temps une réponse sera apportée !
A à Z du Photographe

L'échange, le partage, la progression...


  • Répondre au sujet

J'explique le flash.

Partagez
avatar
Photographix
Administrateur

Age : 76

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1757

Localisation : 13410

bienvenue Coamemt

Message par Photographix le 11/1/2016, 09:53

Bonjour,
C'est bien que tu nous rejoignes sur ce site.
Si tu es passionnée de portraits, j'espère que tu publieras quelques photos (avec leurs exifs et des conseils sur leurs réalisations) afin de faire profiter les autres membres de ton expérience.
J'avais demandé la même chose à la Québecoise Caroline, mais cette professionnelle (?) a jugé nos remarques par à la hauteur de ses attentes (dommage).
Cordialement
Photographix
P.S. Fait tout de même attention où tu publies tes messages car ici tu est dans une rubrique d'explication de l'utilisation du flash en lumière d'appoint (un tutoriel et non une analyse de portrait).


__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)

sebrol4

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 05/02/2017

Messages : 5

Re: J'explique le flash.

Message par sebrol4 le 5/2/2017, 23:46

Slt,

J'ai 1 flash mais sans écran, juste 2 molettes

1 pour le mode et 1 pour la puissance 1/1 1/2 etc jusque 1/256 et l'autre côté de la molette de 0 à 2 ou -2 par 0,5

J'ai les modes TTL, A, B, C Wirless, M, A et la caméra
J'ai aussi 1 zoom au flash de 24, 50, 80 et 105mm


Donc vu que je ne sais pas encoder les donner dans l'écran 

Je n'arrive pas à l'utiliser en M car trop compliquer pour moi

Je sais juste que mon flash le Nissin I40 à 1 tête tournante verticale à 90° et horizontalement à 180° dans les 2 sens et quand je le met sur caméra, j'ai 1 torche qui s'allume et si je met sur A, B, C j'ai 1 infrarouge qui clignote mais le wirless ne veut pas se mettre la molette on dirait quelle est bloquée

Voici mes question 
J'ai 1 fascicule qui me dit qu'il est en 24-105 et que à 105mm j'ai 40 guides à 100 iso en puissance 1/1 et que à 85mm je suis à 38 guides en 1/1 et que à 105mm en 1/2 j'ai 28 guides et à 85mm en 1/2 27 guides. quel calcul fait -on pour arriver à ces nombre de guides ?


Je comprends pas non plus quand je dois multiplier par 1,4 ou par 2 mais je sais que si je double les iso je pense qu'on fait x1.4 et 400 iso par 2 etc.. ?

La différence entre auto et TTL car je sais que TTL règle tout lui même mais dans ce cas si je met TTL je peu me mettre à n'importe quelle distance de mon sujet et le flash va mesurer tout lui même et faire la bonne photo ou il peut y avoir des erreurs venant du flash et vaut-il mieux TTL ou manuel car manuel j'ai vraiment du mal

Dans le cas ou je suis en manuel, si je met en APS-C avec mon 550d canon 50mm = 80 en aps-c sur mon boitier je parle en AV f8 et 200 iso comment savoir le nb de ng et la distance de mon sujet ?

Dernière chose le flash est ce qu'il est aussi en APS-C ? et si je met en dessous de 24mm l'objo vu que je suis en aps-C ça passera mais si je suis en FF et que je met un 18-55 entre 18 et 23mm sans la plaque que l'on met devant le flash pour augmenter la focale à 14 ou 16mm, j'aurai du vugnettage ? et si je met mon 55-250mm donc je dépasse 105,mon flash va éclairer + que la photo donc est 1 problème ?


Merci de vos réponses
avatar
Photographix
Administrateur

Age : 76

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1757

Localisation : 13410

utilisation du i40 en TTL sur le boitier

Message par Photographix le 6/2/2017, 08:08

bonjour,
Content de te lire et de ta participation !
Ton message pose de nombreuses questions et leurs répondre conduirait à un cours sur la photo au flash et un post long et fastidieux.
Aussi je vais fractionner ma réponse en plusieurs parties, surtout que je viens (maladresse informatique) de perdre ma première réponse (plus de 100lignes !).
Déjà lit cet article ci-dessous qui explique les comparaisons Flash TTL (Nikon mais pareil pour le e-TTL Canon) et flash manuel.
http://www.flashnclick.fr/nikon-cls-guide-pratique/2-nikon-systeme-mesure-flash-ttl/
Je n'ai pas de Canon mais j'ai des doutes (à toi de vérifier) sur l'utilisation du e-TTL par le 550D en flash déporté (c'est à partir de la sortie du 7D et du 600D que Canon a adopté une utilisation analogue à la concurrence).
Méthodologie à tester avec ton matériel:
Flash i40 bouton sur TTL allumé sur le boitier, AF one shot +priorité MAP si le sujet est statique AF servo +priorité MAP si le sujet est mobile. Mesure d'exposition zone pondérée centrale.
1- faire la mesure d'exposition initiale sur l'arrière-plan afin de saisir l'ambiance (comme si pas utilisation du flash) et enregistrer cette mesure par appui sur la touche *
2- recadrer la photo autour du sujet principal pour faire la MAP et appui sur AF-L
3- effectuer le déclenchement en mode Av si tu veux contrôler la PdC (mais alors la vitesse sera limitée à 1/60s. correspondant au flash en synchro lente, en mode T vitesse limitée à 1/200s. du synchronisme de l'obturateur.
Le TTL compte tenu des réglages boitier flash dosera la puissance de l'éclair automatiquement en tenant compte de l'ambiance (enregistrée en 1) et de la distance flash/sujet selon distance = NG/ ouverture).
Tous les autres réglages focale, sensibilité ISO, distance objectif/sujet, seront pris en considération, ainsi que l'éclairage indirect du flash ou de la présence d'un diffuseur.
Je ne suis pas Canon mais Nikon sur l'utilisation du flash en TTL peu de différences donc je joins un article Nikon pour éclairer ta lanterne: http://b-rome.com/Utilisation_du_systeme_flash_Nikon.html
bonnes lectures et teste la procédure ci-dessus (nature morte au départ car c'est plus simple)
Tu peux aussi lire les tutoriels sur le flash présents sur ce site.
Pour le flash en déporté, compte tenu des restrictions de ton 550D cela sera plus tard !
cordialement
Photographix
Fichiers joints
Mensuel 41 nov 2013-Utilité du flash.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(714 Ko) Téléchargé 0 fois


__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
avatar
Lionel
Fondateur

Age : 36

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5659

Re: J'explique le flash.

Message par Lionel le 6/2/2017, 13:17

Bonjour.

Content de voir ta participation ! Bienvenue !  Very Happy

En revanche, je t'invite à ouvrir un topic dédié à ta demande car ce topic ici est centré sur mon tutoriel et les questions que l'on peut poser par rapport à celui-ci si tu veux. Tu peux faire des citations de mon écrit par exemple, et si c'est toujours dans mes cordes, je pourrais t'expliquer.  Wink

Tes questions sont intéressantes en plus !
 Wink
Cordialement.


__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 II + Zuiko PRO 50-200mm 2.8-3.5 II SWD + Zuiko PRO 50mm macro f/2 + Zuiko TOP PRO 35-100mm f/2 + Doubleur de focale Olympus EC-20 + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des lampes flashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...

nono23

Age : 36

Sexe : Féminin

Date d'inscription : 20/06/2015

Messages : 180

Re: J'explique le flash.

Message par nono23 le 11/2/2017, 21:37

Bonjour 
Merci pour ce tuto Lionel qui m'a éclairée sur certains points, en particulier sur l'utilisation des isos.
J'en comprends qu'augmenter les isos, permet d'agrandir la portée d'éclair du flash.




Lionel a écrit:c) Le calcul de la portée de l'éclair.



Bien qu'en mode TTL Auto, votre flash assure cette fonction grâce à son posemètre incorporé, nous n'avons pas toujours cette automaticité de disponible ni le besoin de l'utiliser. Parfois même, c'est nuisible car outre le fait que nous ne pouvons pas savoir comment avons-nous fait, nous ne pouvons pas doser la portion de lumière précise que nous voulons mettre à tel niveau. C'est gênant pour la créativité.
Avant de parler de calcul, on doit savoir ce qu'est le nombre guide (NG). Le nombre guide est une indication sur la puissance maximale de votre flash. Il varie selon la distance focale entrée dans le flash (comme vu en "b)" et d'ailleurs certains fabricants ne se gênent pas pour jouer là-dessus pour gonfler le nombre guide. En fait, plus la valeur de focale entrée dans le flash sera grande, et plus le nombre guide pourra être important. Par conséquent, un nombre guide à lui seul ne veut rien dire car nous devons savoir sur quelle distance focale reste basé ce nombre guide.
Mais la distance focale entrée dans le flash n'est pas la seule à influencer sur la puissance disponible de celui-ci. Nous devons aussi considérer la sensibilité. En effet, le nombre guide se doit d'être donné pour une distance focale précise mais aussi sur une sensibilité précise. Elle se doit d'être à 100 ISO pour commencer.
La formule pour connaître la portée de votre flash est NG = distance X ouverture. C'est à dire : le Nombre Guide est égal à la distance établie en mètre multipliée par la valeur d'ouverture du diaphragme. 
Cela nous donne une formule plus simple et plus logique : la distance établie en mètre est égale au nombre guide divisé par le diaphragme. On prend le nombre guide, et on le divise par la valeur d'ouverture (D = NG/Diaph ). C'est ainsi que par exemple sur un nombre guide de 20, une valeur d'ouverture de f/4 va nous donner une portée d'environ 5 mètres puisque 20/4 nous donne 5.
Ensuite, on doit aussi prendre en compte la sensibilité comme expliqué plus haut. Notre calcul s'est opéré sur un nombre guide dont le fabricant a bien voulu nous fournir pour sa focale et pour sa sensibilité. Normalement, c'est à 100 ISO que les nombres guides sont indiqués. Chaque fois que l'on quadruple cette sensibilité ISO, on double la portée d'éclair du flash.
Par conséquent, si nous reprenons notre exemple : NG = 20, Diaphragme = f/4  20/4 = 5 mètres. Sur 400 ISO, cela nous fait 10 mètres de portée, et à 1600 ISO, nous arrivons à 20 mètres.
A noter que nous pouvons aussi modifier la portée de notre flash en fractionnant sa puissance, mais auquel cas, nous n'avons plus le nombre guide d'indiqué. Donc si vous êtes à 1/1, soit 100% de sa puissance, et que vous êtes sur la focale où il a le plus grand nombre guide, vous savez sur quelle NG vous partez. Mais c'est vrai que l'on va davantage utiliser la fraction pour du réglage manuel et donc plus du tout dans le cadre d'un calcul de la portée du flash. Je note aussi que pour un réglage manuel, la diminution du nombre guide du flash par le biais sa molette répond exactement aux mêmes principes que la fraction de sa puissance. Là, vous pourrez encore effectuer ce calcul. Par exemple, sur mes flashs cobra Olympus FL-36R, on me permet de choisir entre l'affichage du nombre guide ou l'affichage de la fraction.
Les modificateurs de lumière que nous allons voir plus loin, influencent sur le maximum quant à la portée possible de l'éclair du flash car leur but est d'agrandir la source de lumière et par conséquent, telle une lampe torche dont on peut moduler la puissance du faisceau à l'élargissement, et bien nous perdons de la puissance au fur et à mesure que la dimension de la source de lumière s'agrandit. C'est pourquoi, la puissance du flash s'avère importante avec des modificateurs de lumière pouvant trop abaisser la portée de l'éclair.
Néanmoins, la plupart des flashs cobra possèdent une puissance suffisante pour la plupart des utilisations.


__________________________________________________________________________________________________
Micro 4/3 : Olympus E-M10 mark II silver + 12-40 F2.8 + 45mm F1.8 + 25mm F1.8 + 40-150 ED R F4.0-5.6
Flash m4/3 Nissin i40
avatar
Photographix
Administrateur

Age : 76

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1757

Localisation : 13410

remarques supplémentaires

Message par Photographix le 12/2/2017, 07:14

bonjour,
Toujours des informations basées sur ton matériel Lionel (sauf NG=dist x ouverture fourni par la fiche du flash pour ISO100 et une focale donnée).
Moi si je me base sur mon matériel, j'ai en plus un barrographe sur son écran (en TTL ou en Manuel) me donnant la plage de la portée de l'éclair et même en TTL j'ai à partir de mon boitier, la possibilité de faire une correction de la puissance de l'éclair (de -3IL à +1IL) valeur indépendante de la correction d'exposition (touche +- et molette) influant elle sur la mesure d'exposition initiale (que j'enregistre grâce à l'appui sur la touche AE-L !).

Je pense que ton matériel Olympus E5+flash FL36R a les mêmes possibilités , à toi de les explorer.
 
Remarque: lorsque l'on applique une correction d'exposition avec la touche dédiée au flash, seule la lumière émise par le flash est concernée. Si l'on applique une correction avec la touche de correction normale de l'appareil l'ensemble de l'exposition est concernée, lumière ambiante et flash.
 
  La correction du flash interne se fait avec la touche flash de l'appareil et la molette arrière. Pour le flash externe on utilisera le pad du flash +/- (SB800) ou la touche correction et molette du flash (SB900/910) .

Par contre je suis plus restrictif avec ton 300D+550Ex Canon car je ne connais pas les possibilités de ce matériel plus ancien et argentique.
Photographix


__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)
avatar
Lionel
Fondateur

Age : 36

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5659

J'ai du mal à comprendre ce qui ne va pas.

Message par Lionel le 2/3/2017, 05:05

nono23 a écrit:Bonjour 
Merci pour ce tuto Lionel qui m'a éclairée sur certains points, en particulier sur l'utilisation des isos.
J'en comprends qu'augmenter les isos, permet d'agrandir la portée d'éclair du flash.

Bonjour Nono. Wink

Je suis content de voir que mon tutoriel t'aie aidé à mieux comprendre via la formule universelle D= NG/diaph puis ISO X 4 = doublage de la portée de l'éclair. Il convient aussi de préciser que la portée de ton éclair sera différente selon qu'il fasse jour ou nuit si tu veux.
Lorsqu'il fait un jour une partie de l'éclair est toujours en quelque sorte comme "mangée" par la lumière ambiante. Certains parlent d'une réduction de 33% mais bon arrivé à un moment, la technicité n'a plus de valeur. Elle sert à aider à créer des clichés mais elle ne les remplace point. Wink

Cordialement.

photographix a écrit:Toujours des informations basées sur ton matériel Lionel (sauf NG=dist x ouverture fourni par la fiche du flash pour ISO100 et une focale donnée).

Bonjour Michel.

Ce n'est pas toujours évident de lire ceci. Ce tutoriel n'a pas pour prétention d'être exhaustif, et il est évident qu'il souffre de carences d'informations comme le mode "auto" des flashs cobras lorsqu'ils ont une cellule permettant leurs déclenchements, ou bien la communication via cellules infrarouges, ou bien encore l'indicateur de portée comme tu l'énonces...
Mon expérience s'est effectivement forgée avec le matériel que j'ai en ma possession (mais comme tout le monde), mais ce tutoriel (long je l'admets) est généraliste et non sur Olympus.

Tu m'as demandé si Olympus avait un indicateur de portée sur son FL-36R. Moi je veux bien te répondre mais après c'est normal que je parle de mon matériel. Oui et non. J'ai bien une estimation en mètre, mais sans avoir le graphique que tu as montré avec le Nikon SB900.
Je le retrouve néanmoins sur le Canon Speedlite 550EX. Là oui je parle de mon matériel mais pas sur mon tutoriel.  scratch
toi tu as entre une correction sur le flash de - 3 I.L. à + 1 I.L. ? D'accord. Moi j'ai 2 I.L. dans les deux sens sur le FL-36R.

J'ai compris que d'après toi il y avait quelque chose que je ne comprenais pas sur les flashs, mais j'avoue être perdu. Oui en effet, je me souviens qu'il y a eu une évolution des triggers par rapport à avant (que je n'ai pas précisé et que j'ai du mal à accepter car ce n'est pas logique !), et oui j'ai eu des difficultés avec mon flash Canon sur mon argentique EOS 50 en particulier sur la correction au flash de son mode TTL ou Canon mélange les + et les -. Bon ben il faudra que j'ouvre un topic pour demander et que l'on travaille ceci ensemble alors.

A l'instar de la pédagogie nécessaire lors de l'analyse d'un cliché demandant l'examen des aspects positifs et négatifs, je crois qu'il est aussi important de s'intéresser sur ce qui marche et non uniquement sur ce qui ne marche pas.
Sur le flash, sans te rejoindre je crois avoir tout de même fait mes preuves. As-tu vu mes clichés sur les gouttes d'eau, sur le verre, sur les abeilles en macrophotographie, sur le thème de floraison ? J'utilise les flashs cobras. Si je n'avais pas de connaissance ou si mon raisonnement était faux, il m'aurait été impossible d'y arriver Michel.

Je me suis peut-être mal exprimé mais je n'ai jamais confondu la correction d'exposition de base (à savoir via les outils d'exposition) avec l'ajout de lumière extérieure dont un flash cobra par exemple. En utilisant un mode "TTL" sur le flash et en faisant corriger l'exposition (car elle va être influencé aussi par l'éclairage que l'on va ajouter), la correction d'expo par ce mode ou bien par le menu du flash sur l'APN qui permet de tout centraliser (exemple Flash 1 sur groupe A mode TTL + 2) on peut facilement appliquer une correction d'exposition uniquement par le flash sans toucher aux outils de l'exposition.

Exemple :
Je veux un cliché floral avec un arrière plan sombre. Longueur focale de 50mm. Flash placé en "focale " de 42mm (étant donné que ça couvre le tout). Mode manuel. f/4 + 1/60ème + 400 ISO (je fixe mes paramètres). Je regarde au travers de mon prisme mon indicateur d'exposition et imaginons qu'il me mette - 2 I.L. (donc pour l'exposition), j'ajoute mon flash cobra en mode "TTL" et en courte portée, il va auto réguler le manque d'expo par son éclair car il calcule la distance.
Ceci va permettre d'assombrir l'arrière plan et d'exposer correctement la fleur située devant moi.

Bien sûr, lorsqu'il fait beau et que l'on peut utiliser le filtre gris à la place de l'utilisation du mode stroboscopique du flash, c'est possible aussi sauf que le problème rencontré vient alors de la visibilité et d'un filtre suffisamment précis (en général un ND32 d'après mes calculs et ma pratique via ND16 et ND64).

La vérité c'est que l'obtention d'une photo au fond bien noir ne peut pas se faire en extérieur par beau temps à partir du moment où nous cadrons plus large que notre fleur par éloignement. Avec le mode stroboscopique, la portée est insuffisante, et en utilisation du mode TTL standard conjointement avec le filtre gris, le flash même utilisé à pleine puissance ne donnera pas assez.
En clair, que ce soit par augmentation de la vitesse d'obturation conjointement au mode stroboscopique, ou bien à l'annulation de celui-ci, ça revient au même (sauf apparemment pour la longévité du flash comme tu me l'as appris récemment).

Ce doit être le terme "correction d'exposition" qui doit prêter à confusion car il est vrai que je l'emploie aussi pour parler de la correction au flash via leur mode "TTL" (encore une fois quelque soit la firme).
Serait-ce donc une question de termes et de mauvaise représentation de ma part d'un élément ?

Voici un exemple de mes photos florales avec mode stroboscopique.



Ah ! ça m'ennuie de ne pas avoir de galerie. Ce n'est pas évident pour publier les clichés car je dois tout retrouver aussi !

Cordialement.


__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 II + Zuiko PRO 50-200mm 2.8-3.5 II SWD + Zuiko PRO 50mm macro f/2 + Zuiko TOP PRO 35-100mm f/2 + Doubleur de focale Olympus EC-20 + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des lampes flashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
avatar
Photographix
Administrateur

Age : 76

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 25/05/2014

Messages : 1757

Localisation : 13410

Re: J'explique le flash.

Message par Photographix le 2/3/2017, 10:10

bonjour,
Encore une fois Lionel ton message est trop long , car il contient plusieurs affirmations et plusieurs questions enchevêtrées (la réponse sera donc fastidieuse à rédiger et à lire par d'autres membres du forum).
Pour moi la plus grosse confusion, à mon humble avis, est d'une part une utilisation manuelle (flash 550EX argentique alors qu'il est TTL avec ton 300D) et une utilisation TTL avec ton matériel Olympus.
La correction d'exposition est générale pour la photo sans flash et avec le flash permet le réglage de la lumière ambiante de la scène photographiée (arrière-plan ou générale).
La correction d'exposition du flash (terme impropre à mon avis: je préfère puissance de l'éclair du flash) permet d'ajuster la durée de l'éclair (de 1/500s. à 1/20.000s. en général) en fonction de la position flash/modèle, automatique en TTL, il faut utiliser le "barrographe" gradué de 1:1 à 1/128 en manuel.
Mais ici on rentre dans des considérations de spécialistes et je préfère une approche plus pragmatique de l'utilisation du flash et c'est pourquoi je privilégie le mode TTL qui dose l'éclair d'une part en fonction de la mesure initiale de l'exposition (sans flash et enregistrée par AE-L) et de la distance flash/sujet .
Maintenant si l'on préfère se compliquer la vie...
Dans tes exemples que tu donnes (gouttes d'eau, carafe en verre, macro  photos) ce ne sont que des cas spécifiques où toi tu as trouvé une procédure te donnant satisfaction.
Pour la photo de fleur sur fond noir j'en ai des tas dans ma bibliothèque...

ou celle-ci


Je m'arrête là afin de ne pas alourdir ma réponse...
Mais je reste ouvert à une discussion par mail si tu le souhaites.
cordialement
Photographix


__________________________________________________________________________________________________
Samsung GX20 (clone Pentax K20D)+18-55mmDAL+Tamron 28-75mm f:2.8+Flash 360FGZ Pentax
Nikon F801 argentique, D200 et D300 numériques + Tamron 17-50mm f:2.8+Nikkor 28-70mm f:3.5-f:4.5+Nikkor 70-300mm AF + Micro Nikkor 60mm et 105mm AF-D macro+flashs SB800 et SB24 Nikon+ trépied bilora+ divers filtres(polarisant, gris neutre ND400)
Compact Sony DSC80 de mes débuts en numérique (2006)
Logiciels de traitements: Silkylpix , ViewNx II , Capture NX II de Nikon, Photoplus X7 et ACDSee Pro9 (le plus utilisé)

Contenu sponsorisé

Re: J'explique le flash.

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est 17/10/2017, 07:58