A à Z du Photographe

L'échange, le partage, la progression...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 [Optique monture 4/3] Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 (2007-2013).

Aller en bas 
AuteurMessage
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: [Optique monture 4/3] Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 (2007-2013).   31/10/2013, 07:01

Bonjour.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
12,5cm de longueur replié sans bouchon arrière ni pare soleil. 7,5cm de diamètre approximatif. 620 grammes.

Ce qu'il faut bien comprendre chez les optiques Zuiko pour reflex numériques, c'est qu'elles se distinguent en 3 catégories.
1 - Les standards.
Les standards sont principalement fabriquées en Chine et sont peu lumineuses. En revanche, leur qualité n'a rien à envier aux autres optiques de firmes concurrentes telles Canon ou Nikon. Olympus a d'ailleurs proposé des optiques avec des focales très différentes que ce soit avec une focale ou en fixe. On a se rappelle par exemple de la macro 35mm 3.5.
2 - Les pros.
Les pros sont toutes fabriquées au Japon, bénéficient d'une tropicalisation et d'une finition métallique, tout en étant lumineuse la plupart du temps à 2.8 et ouverture semi glissante comme par exemple la 14-54mm 2.8-3.5 ou la 50-200mm 2.8-3.5. Leurs prix sont en revanche nettement plus élevés que les standards.
3 - Les tops pros.
Les tops pros reprennent toutes les spécificités de la catégorie des "pros" mais en supprimant toute concession proposant systématiquement une ouverture fixe. Les légendaires 14-35mm f/2, 35-100mm f/2, 90-250mm 2.8 en sont de brillants exemples.
Les prix atteignent des sommets pouvant aller jusqu'à 6500€ T.T.C.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les zuiko TOP Pro les plus ônéreuses...
C'est sur l'année 2007, que Zuiko sorti enfin un téléobjectif à prix accessible pour le grand public. A ce moment là, les sans miroirs appelés "hybrides" n'existaient pas et l'on trouvait des reflex numériques à capteur baptisé 4/3 tantôt CCD élaboré en collaboration avec Kodak (exemple : E-400 & E-500) tantôt CMOS pour les plus récents comme le E-510. C'est ainsi que l'on pouvait le voir en option pour les reflex E System d'Olympus disponibles cette année là. Panasonic avait aussi adopté non seulement la même surface photosensible mais aussi la même monture. Cela permettait de créer une monture baptisée 4/3 pour les reflex Olympus et pour les reflex Panasonic dont les plus gradés atteignaient des sommets de prix et de technologie (Olympus E-3, Panasonic L-1).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La 4/3 Standard Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 avec la caméra à miroir E-510 d'Olympus.
En ce qui concerne le capteur des caméras compatibles, Zuiko avait misé sur le fait que la qualité des optiques était majoritairement présente sur le centre, et qu'il fallait aussi éviter le vignettage tout en proposant des optiques télécentriques. Cette technologie interdisait une ouverture de diaphragme supérieure à f/2 (pour des raisons qui sont à la limite de mes connaissances). En revanche, on pouvait assurer une mesure de l'exposition pratiquement à la verticale pour plus de précisions (chose jamais faite chez les concurrents). De plus, la volonté d'Olympus fut d'adopter une stabilisation par translation du capteur afin d'assurer cette fonction quelque soit l'optique utilisée de leur gamme mais aussi de leurs versions argentiques avec la légendaire série OM via leur bague d'adaptation Olympus MF-1. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Certes, le capteur numérique, et la cellule n'ont aucun rapport avec la qualité d'une optique, mais il me semblait important de pouvoir mentionner ces points propres à Olympus de façon à pouvoir planter le décor car différents éléments s'avèrent tributaires de l'optique.
Ainsi donc, c'est dans la catégorie standard que l'optique 4/3 Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 vit le jour pour un prix abordable.
En effet, sa luminosité n'avait rien d'exceptionnel ce qui la condamnait à une utilisation difficile en situation de faible lumière, tandis que la règle voulant que plus la distance focale soit longue, plus la vitesse d'obturation se doit d'être rapide, il est vrai que l'on restait assez coincé avec pour obligation ou bien d'utiliser un trépied ou bien d'amplifier le capteur, dans ce dernier cas avec les risques de bruit numérique que cela comporte. Bien que cette situation se présente quelque soit la firme, je pense qu'il est important de le repréciser car Zuiko ne fait pas exception à la théorie universelle.
Cette optique 70-300mm a connu un assez bon succès pour les possesseurs de ces caméras pour la bonne et simple raison que ce fut la seule à prix abordable à proposer une distance focale allant jusqu'à 300mm. Aucune autre de la catégorie standard ou de la catégorie pro n'a jamais permis d'atteindre un téléobjectif si puissant. Et si l'on ajoute le recadrage de l'image par 2 du plus petit des grands capteurs (le 4/3), cela nous faisait comme si nous avions un 600mm en 24 par 36mm, le 4/3 numérisant 13mm par 17,3mm.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le recadrage par deux d'un bon vieux capteur 4/3 (déjà plus de neuf fois plus gros que votre compact) permet d'obtenir l'équivalent de l'image renvoyée par une focale deux fois plus longue sur un capteur plein format.
C'est ainsi que beaucoup l'utilisèrent avec succès sur des caméras à miroir d'Olympus qui elles demeuraient pourtant d'une qualité de fabrication nettement supérieure à cette optique. J'ai eu l'occasion de voir des caméras E-3 et E-5 de la catégorie E System avec cette optique qui pourtant prive ces reflex semi professionnels de tropicalisation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'absence de plus de 200mm en Zuiko Pro oblige les possesseurs de E-3 et E-5 à se passer de tropicalisation à 300mm.
Néanmoins, la Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 ne conserve pas uniquement comme atout le tarif assez économique et la longue focale de 300mm. Elle semble conserver une qualité de fabrication tout de même supérieure à ses consoeurs de catégorie standard : non seulement on le sent au toucher mais son lieu de fabrication reste tout de même au Japon, la seule exception de la catégorie standard. En plus, contrairement à la 18-180mm 3.5-5.6, Zuiko n'a pas fait l'andouille et a bien maintenu cette fois-ci l'évitement quant au risque de flare grâce à l'adoption d'une plage de focale d'environ 4 fois.
Les personnes richissimes ou les rares professionnels qui peuvent se permettre d'investir dans un instrument dont ils vont rentrer dans leurs frais peuvent obtenir ces 300mm en focale fixe dans la catégorie non pas "pro" mais "top pro". Je veux bien sûr parler de la Zuiko 300mm 2.8 soit une ouverture de diaphragme de plus de 107,1mm au tarif de 6500€. Mais il est vrai que pour les particuliers, c'est chose impossible ce qui rend à nouveau cette optique particulièrement indispensable pour permettre d'accéder aux 300mm même si l'on n'ouvre qu'à 5.6 à savoir 53,6mm soit 2 stops en-dessous pour 4 fois moins de luminosité. On reste coincé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La seule autre optique de Zuiko atteignant aussi les 300mm : 6500 € T.T.C. !
Sa plage de focale présente aussi un intérêt par rapport à la standard 4/3 Zuiko 40-150mm 4.0-5.6 par l'obtention davantage de luminosité à focale équivalente sur la plage de 70mm jusqu'à 150mm. Par exemple, à 150mm, cette optique ouvre jusqu'à f/4.5 soit deux tiers de stop de plus que la Zuiko standard 40-150mm 4.0-5.6 à focale équivalente. Sur la 70-300, l'ouverture de f/4 reste assurée de 70mm à 86mm, puis nous avons 4.5 à 150mm, à 200mm f/5, et puis bien sûr plus que 5.6 à 300mm.
Ce n'est pas que sur l'accessibilité à une importante longueur focale que l'on reste coincé, mais aussi sur la stabilité. En effet, Zuiko semble nous avoir privé de poignée nous permettant à l'exemple des téléobjectifs de catégorie "pro" et "top pro" de fixer l'optique sur trépied. Non ! Avec la standard Zuiko 70-300mm 4.0-5.6, aucun système officiel ne fut mis en place pour assurer sa stabilisation tandis que sa masse reste tout de même de 0,62 kg. Il m'est très difficile d'arriver à faire tenir cette optique de façon très stable car la fixation directe en dessous de la caméra fait que la 70-300mm oppose un contre poids posant une difficulté pour bien cadrer et ce, même avec une rotule et un trépied de bonne qualité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On voit la standard 70-300mm et la PRO 50-200mm 2.8-3.5. Cette dernière a bien une poignée à l'inverse de sa consoeur.
On doit alors se débrouiller pour trouver une solution mais ce n'est pas évident car même d'imaginer la fabrication d'un collier de serrage relié à un plateau, le placement de ce collier de serrage ne pourrait se faire que sur un seul lieu entre la bague de focale et la bague de mise au point. :melangerlespin 
Aussi, faudrait-il assurer non seulement la stabilité mais aussi à ne pas rayer le métal. C'est un vrai casse tête sur lequel je ne suis pas parvenu à trouver solution...
Un site semble en indiquer une mais je n'ai point expérimenté moi-même le système [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mes recherches sur le net semble proposer une solution d'appoint pour la tenue de la Zuiko.
Il n'en démord pas moins que c'est un vrai plaisir de prendre en mains cette optique où l'on voit et ressent immédiatement un caractère très sérieux et imposant. La bague de mise au point est très facile de manipulation tout comme la bague de focale, cette dernière n'hésitant pas à s'allonger facilement surtout si vous avez l'optique sur le ventre : le 300mm devient jaloux comme un poux : ça se déroule bien !!!
On trouve aussi un petit bouton à deux positions pour actionner et désactionner le focus. Laissez-le activé pour que l'autofocus puisse se faire. Si vous souhaitez désactiver l'autofocus, il vous suffit de le faire via votre boîtier en sélectionnant "MF" sur celui-ci (Manual Focus). En effet, dans ce cas là, même avec la position de l'autofocus activé sur l'optique, cela ne vous empêchera pas d'utiliser sa bague de mise au point. Cet interrupteur complique inutilement vu que si vous vous mettez en autofocus sur votre boîtier et que vous désactivez cette fonction sur l'optique, alors là l'AF ne fonctionnera pas !
C'est vrai qu'il permet d'avoir une distance minimale de mise au point plus intéressante en position "MF". Mais il n'en démord pas moins que l'absence d'un compteur pour la mise au point n'est pas un atout non plus. Donc à utiliser vraiment en cas de focus manuel si l'on essaye de faire de la proxy (idéal même avec le tube d'extension Olympus EX-25 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] !).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On voit bien cette touche AF/MF.
Au niveau de l'autofocus, il est évident que comme il est tributaire du type d'autofocus dit à corrélation de phase, qu'il sera en moyenne plus rapide qu'une optique sur un autofocus à détection de contraste. Il reste néanmoins compatible avec les deux autofocus et c'est pourquoi je peux aussi utiliser l'autofocus via le Live View sur mon E-420 ou même mon E-PL1.  La distance minimale de mise au point est assuré pour 1m20 sinon plus avec l'autofocus.
Néanmoins, malgré une vitesse d'autofocus bonne, je trouve le moteur un petit peu bruyant. Bon...
Bien à la suite, lorsqu'en 2009 Olympus a inauguré le premier appareil sans miroir PEN E-P1, est alors apparu (vers 2010) une optique équivalente sur une nouvelle monture baptisée micro 4/3. Toute optique micro 4/3 n'a jamais pu, ne peut pas, et ne pourra jamais se mettre ni s'adapter par quelconque moyen que ce soit sur une monture 4/3 (cette dernière propre aux reflex). Tandis que sur cette optique 4/3 70-300mm 4.0.5.6 ici étudiée, vous pourrez toujours vous en servir y compris sur des appareils sans miroir grâce à une bague de conversion (généralement MMF-2 ou MMF-3 d'Olympus et il existe aussi un équivalent chez Panasonic).
C'est pourquoi cette optique, par ailleurs plus lumineuse et plus économique que sa version micro 4/3 continuera pendant encore longtemps à faire parler d'elle ou au moins à rendre pas mal de service même si la prise en main via un sans miroir s'avère laborieuse compte tenu de l'écart énorme de surface entre la caméra et notre 70-300mm.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comparaison de l'optique 4/3 avec l'optique micro 4/3. L'ancienne est préférable car elle peut se monter sur les reflex 4/3, elle est plus lumineuse, et aussi plus économique.
Cette optique neuve est fournie bien sûr avec les bouchons avant/arrière, mais aussi avec un pare soleil : modèle Olympus LH-61E indispensable pour protéger l'optique. Attention toutefois à se rappeler qu'un pare soleil ne peut être efficace contre la lumière parasite uniquement à la distance focale minimum d'une optique car il est adapté pour elle et ensuite, il devient totalement inefficace. C'est pourquoi, j'ai parlé d'une protection. A noter aussi qu'il vaut mieux ne pas retirer ce pare soleil une fois mis puisque cela fait forcer sur le moteur.

La mienne fut achetée d'occasion au cours de cette année 2013 et avec ce pare soleil tout comme un filtre de protection Hoya anti UV. A noter, que la protection contre les UV ne sert à rien compte tenu du fait que les objectifs des optiques sont déjà traités contre les ultraviolets (référence à ce que m'avait enseigné Myrddindu13). Je vous recommande quoi qu'il en soit la firme Hoya pour la protéger. :pouce levé:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 avec son pare soleil et son emballage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Points positifs :
1 - Fabrication de qualité supérieure à la standard et fabriquée au Japon,
2 - Accessibilité à la distance focale de 300mm (équivalent à un 600mm en 24 X 36),
3 - Compatible chez Olympus & Panasonic autant sur leurs anciens reflex que sur leurs sans miroirs actuels,
4 - Un diamètre de 58mm commun avec les optiques standards 4/3 14-42mm 3.5-5.6 & 40-150mm 4.0-5.6,
5 - Un gain de luminosité de deux tiers de stop en téléobjectif par rapport à la 40-150mm 4.0-5.6,
6 - La compatibilité avec les deux autofocus (corrélation de phase et détection de contraste),
7 - Optique à prix modérée (plus de 300€),
8 - Compatibilité avec le tube d'extension Olympus EX-25 et les deux multiplicateurs de focale EC-14 & EC-20,
9 - Une plage de focale très raisonnable d'environ 4 fois pour une bonne qualité optique.
Points négatifs :
1 - Absence de tropicalisation,
2 - Absence de bonne luminosité,
3 - Absence de compteur de mise au point,
4 - Absence d'un système de fixation rendant la précision du cadrage laborieuse sur trépied,
5 - Bague de focale se déroulant automatiquement à 300mm en cas de port sur le ventre,
6 - Incompatibilité avec les reflex de nos jours
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusion :

C'est du Zuiko donc garanti par un opticien, mais aussi la seule à proposer une distance focale si éloignée et en même temps qui ne permet pas un zoom ultra puissant. C'est l'optique indispensable et rapidement obligatoire pour les possesseurs des reflex numériques Olympus mais aussi pour les sans miroirs (PEN, OM-D, et le cousin Lumix). Pas de miracle pour ceux qui veulent allier qualité avec compacité comme le veut la nouvelle politique d'Olympus ! Pour avoir un téléobjectif certain, même avec le recadrage par 2 du grand capteur 4/3, on est dans l'obligation d'avoir une distance importante entre le capteur et le centre de l'optique : c'est ça la focale : ou alors, on part dans un bridge histoire de recadrer beaucoup plus ! Par conséquent, la physique ne va pas dans la direction de la miniaturisation pour ce qui est des téléobjectifs. Son prix est tout de même bougrement intéressant et il est logique que la luminosité ne suive pas quand on pense au coût de production nécessaire pour des téléobjectifs lumineux. Ceci limite l'utilisation par exemple en interdisant des clichés distants en fin de journée. Ne comptez pas non plus être certain de pouvoir zoomer toujours suffisamment. Vous avez bien ce qu'il faut, mais sans plus. Vous pouvez cependant ensuite compléter avec un convertisseur genre EC-14 ou EC-20 d'Olympus en cas de manque de focale. :pouce levé: 
Moi, il m'est indispensable pour le téléobjectif autant sur la caméra E-420 que le sans miroir E-PL1 et me servira encore pour mon avenir photographique. Sa masse et son volume en font une bonne prise en mains (encore une foi : loi de la physique), et la fabrication exceptionnellement faite au Japon muni d'un look sérieux fait que l'on peut la confondre avec des optiques onéreuses. sourire:  La classe ! :pouceok:

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: [Optique monture 4/3] Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 (2007-2013).   7/12/2013, 19:15

Bonsoir ,

Cette objectif à l'avantage d'être léger, c'est pourquoi ma femme s'en sert beaucoup,
Personnellement je préfère le 50-200 Sigma, plus lourd, mais plus fin,
Même en recadrant pour retrouver l'équivalent du 300 mm, l'image est plus piqué,

Merci pour ton exposé très complet ... comme d'habitude,

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
 
[Optique monture 4/3] Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 (2007-2013).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Optique monture 4/3] Zuiko 70-300mm 4.0-5.6 (2007-2013).
» Probléme avec Zuiko 70-300mm
» Optique Olympus M.Zuiko 14-42mm 1:3.5-5.6
» Oly 70-300mm 4/3 ou OLY zuiko 75-300mm II
» Samyang 35 mm f/1,4 AS UMC

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
A à Z du Photographe :: Tout pour la Photographie :: Optiques.-
Répondre au sujetSauter vers: