A à Z du Photographe

Pour participer aux échanges n'oubliez pas de vous connecter ou de vous inscrire comme membres de ce forum.
Merci d'avance
Photographix

Après votre connexion n'hésitez pas à poser votre question sur la prise de vue, la qualité de votre photo ou sur l'utilisation de votre matériel, la plupart du temps une réponse sera apportée !
A à Z du Photographe

L'échange, le partage, la progression...


  • Répondre au sujet

[Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Partagez
avatar
Lionel
Fondateur

Age : 36

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5659

[Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Message par Lionel le 20/2/2013, 05:14

Bonjour.


Viseur d'angle Olympus VA-1. Un confort oculaire pour tout reflex E System. Dimensions 63mm X 96mm X 48mm pour un poids de 100 grammes.

Tout d'abord, de quoi s'agit-il ? Ce produit fait parti de ce que l'on appelle "les viseurs d'angle". Le but est de pouvoir obtenir une visée oculaire différente en particulier pour des clichés demandant une position difficile notamment à raz le sol. C'est un type de produit qui existe naturellement chez plusieurs marques dont je ne saurais vous énumérer ni vous citer. Celui-ci en est un spécialement élaboré pour les reflex numériques de firme Olympus.

Depuis une dizaine d'année, ce produit existe. Et d'ailleurs, sur sa notice n'est-il pas étonnant de voir mentionné des compatibilités avec des appareils tels que le E-300 ou le E-1 et qui démontrent l'antériorité de l'instrument.

Aujourd'hui, il est vrai qu'un viseur est quelque chose d'assez commun en particulier sur le secteur électronique non seulement au niveau des appareils photos numériques de type "bridge", mais aussi sur les fameux "sans miroirs" couramment appelés "hybrides", car, dépourvus de visée miroir (donc non reflex), et bien ils compensent la perte de la visibilité depuis l'optique par une visée électronique qui, en plus de garantir 100% du cadrage final, permet également en l'appui du Live View de pouvoir obtenir un aperçu plus ou moins solide du résultat final du cliché en matière exposition et colorimétrique.

Sauf qu'ici, on nous propose aucunement une visée moderne et tributaire de l'électronique, mais une prolongation de la visée miroir que l'on trouve sur les appreils reflex E system d'Olympus. La firme a produit pas mal de modèles durant cette décénnies. Il y eut la série des 3 chiffres (exemple : E-300, E-450, E-620), la série des 2 chiffres avec leur E-30, et bien sûr la catégorie professionelle à un chiffre graduant du E-1 au E-3 et pour finir par le E-5.
Ce viseur d'angle permet donc en réalité de pouvoir prolonger la visée miroir pour toute la série de ces appareils reflex. Or, certains utilisateurs des E System amateurs se souviennent d'une visée assez étriquée plus ou moins tributaire d'un capteur un peu plus court en longueur que les deux APS C.
C'est là que le VA-1 permet de pouvoir corriger cet confort limité à la visée assez étroite trouvée notamment sur les séries à 3 chiffres (bien que le E-620 avait eu quant à lui une petite amélioration en la matière).


Comme nous pouvons le voir, les reflex E system à 3 chiffres sur l'exemple des E-410 et E-510 ont une visée optique assez courte par rapport aux reflex E system d'1 seul chiffre comme le E-3.


Une représentation partielle de la hiérarchie des reflex numériques d'Olympus.

Alors comment est-ce possible depuis un seul et même produit, de pouvoir s'adapter à la pluralité des viseurs compte tenu d'un nombre important d'appareils produits par la société nippone ? Et bien grâce à un système d'adaptation proposé à l'intérieur de l'article. En réalité, quelque soit l'appareil E System en question, lorsque nous relevons l'oeilleton couvrant la visée optique, nous avons deux formes possibles d'insertion, des formes qui n'ont pas été changé depuis une décennie et qui permettent justement de pouvoir connecter votre viseur d'angle VA-1 quelque soit votre reflex Olympus. Ces adaptateurs se dénomment VA-A1, et VA-A2 tout simplement en référence du produit VA, et une nouvelle fois "A" comme "Adaptateur n°1 ou 2".


Vous connectez le VA-1 en fonction de l'aspect physique trouvé sur votre appareil par les deux petits adaptateurs fournis.

Mais revenons avant tout sur la première serviabilité du produit. Je veux bien sûr parler de pouvoir shooter à raz le sol. Bien sûr, depuis notre appareil reflex, nous pouvons nous allonger sur le ventre et utiliser la visée optique pour se mettre dans l'axe du sujet si vous souhaitez photographier un petit chien. Sauf qu'outre le fait de vous salir, il en va aussi des ralentissements importants à devoir sans cesse se coucher et se relever. Ceci reste particulièrement pénible et nous faire perdre pas mal d'énergie.
En amont, même sur appareil reflex, nous savons que nous pouvons aussi shooter dans certains cas depuis l'écran.


Le E-620 et son écran orientable ne fait que repousser le problème.

Seulement à cela, j'y vois trois problématiques :

La première est bien sûr le fait que certains écrans ne soient pas orientables. Moi qui suis équipé d'un E-420, je n'ai pas l'écran amovible que possède Fabienne avec le E-620 représenté ci-dessus. Donc déjà c'est un point important à ne pas négliger.

La seconde concerne le soucis classique que nous avons à shooter de cette manière concernant le reflet de lumière sur le cadran voire au pire son éblouissement quasi total ne nous permettant pas de voir quoi que ce soit.

La troisième et dernière qui frappe souvent moins à l'esprit et qui reste pourtant d'une importance primordiale, c'est le type d'autofocus utilisé. Lorsque vous shootez à l'écran, vous utilisez l'autofocus dit "à détection de contraste". Il n'est pas très propice à des besoins réactifs contrairement à l'autofocus à corrélation de phase propre à la visée optique.

C'est là que le viseur d'angle Olympus VA-1 entre en jeu. Tout en restant sur votre visée miroir, sans être ébloui, et doté d'un autofocus efficace propre aux appareils reflex, vous allez pouvoir shooter tout en visualisant exactement la même chose que lorsque vous n'utilisez pas le produit, étant donné qu'il ne fait que prolonger la visée optique. Vous conservez donc toutes les informations sur les compteurs (ouverture, vitesse, mesure d'exposition, témoin de mise au point, collimateur, etc...) avec en plus une vue plus confortable grâce à un oeilleton caoutchouté qui enveloppe on ne peut mieux votre oeil, encore mieux que l'E-P9 tributaire du viseur électronique Olympus VF-2.

Certaines personnes peuvent être inquiètes de ne pas forcément voir clair compte tenu de la presbytie. Il est vrai que cela réclame à ce qu'il puisse y avoir un réglage. Nous avons donc une molette cylindrique et verticale permettant d'effectuer ce réglage dioptrique pour adapter le viseur Olympus VA-1 à votre propre vision. Je me dois tout de même d'être un peu plus prudent pour tout problème régissant de myopie ou d'astygmatie bien que beaucoup de porteurs de lunettes shootent également en visée reflex.
Cependant, vous n'êtes même pas obligé d'assurer la connectivité du viseur d'angle sur votre reflex pour régler la dioptrie. Vous pouvez le prendre tout seul, et de vous amuser à regarder au travers tel un monoculaire et je dois dire que c'est assez amusant.



L'Olympus VA-1 est livré avec un étui Olympus comportant les deux adaptateurs à l'intérieur.

Le viseur d'angle Olympus VA-1 présente néamoins une différence solide à l'inverse des viseurs électroniques Olympus ou bien encore Panasonic (je dis Panasonic, car eux aussi connaissent leurs propres viseurs électroniques au moyen de leur sans miroir Lumix de catégorie GF). La grande différence est le sens d'orientation, et c'est un point qui ne doit en aucun cas être pris à la légère car il pose autant d'avantages que d'inconvénients, aucun instrument ne permettant de porter exclusivement des avantages.
En effet, lorsque nous shootons, il est logique de penser que, tout comme pour le viseur électronique Olympus VF-2, que l'on puisse aussi, avec le viseur d'angle VA-2 permettre une rotation vers soi en particulier si l'on veut shooter cadrage horizontal classique et en hauteur, car nous n'allons pas grimper sur un escabot, pour pouvoir visualiser perpendiculairement comme nous le faisons à raz le sol. C'est là que ça se gâte. Le viseur d'angle, prolongeant la visée reflex ne peut techniquement pas nous permettre de pouvoir faire revenir le VA-2 auprès de nous qui va rester bien fixe en ce sens. Sa rotation fonctionne en sens horaire et anti horaire donc totalement différent qu'un viseur électronique. Ceci nous oblige à devoir l'enlever de lorsque nous n'en avons plus besoin, d'autant que sa perpendicularité nous faisant courber le dos, finit par nous faire mal aux reins (tout comme le viseur électronique d'Olympus si calé ainsi à la verticale).
En revanche, un problème dans un cas pouvant aussi présenter une nouvelle solution dans un autre, nous pouvons assurer de shooter avec succès en portrait que ce soit dans le sens horaire ou anti horaire. En même temps, il est vrai que si vous shootez en horizontal et bien vous devrez tourner votre viseur dans le sens horaire de votre choix jusqu'à ce qu'il se cale au moyen d'un cran. C'est alors que dans certaines situations vous pourrez éventuellement être plus discret.
Attention toutefois ! Comme vous prolongez la visée reflex, le VA-1 ne peut en aucun cas être utilisé de biais. vous êtes donc limité à quatre positions fonctionnelles : haut, droite, bas et gauche. Evidemment, je me vois mal utiliser le bas.


Un exemple sur un appareil reflex E system à 3 chiffres (genre E-5**) avec une visée opérationnelle du VA-1.


Positionné ainsi, le VA-1 n'est pas utilisable car nous ne voyons pas correctement l'image. Il faut donc penser aux 90° rotatifs pour rendre la visée optique opérationnelle.

Un autre point intéressant du viseur d'angle Olympus VA-1, c'est, comme vous avez du le remarquer au début par sa photographie, son bouton mentionnant "X1 X2". Alors qu'est-ce qu'il signifie ? Normalement, vous devez rester sur X 1 ainsi vous bénéficiez d'un agrandissement et d'une visée plus confortable que sur votre reflex amateur Olympus à trois chiffres (E-420, E-520, E-620...). La visée reste large et très confortable. Mais, j'ai eu l'occasion de l'utiliser en faisant des mises au point manuelles par exemple conjointement avec mon optique 4/3 Zuiko 50mm macro 2.0. Or, contrairement à un viseur électronique où j'ai la possibilité de zoomer numérique entre 7 et 1 fois pour assurer une bonne mise au point, je n'ai bien évident pas une aussi bonne précision même avec ce viseur. C'est alors qu'un grossissement de deux peut être le bienvenu, et c'est ce que propose ce bouton. Et là, nous voyons très bien, sous réserve de ne pas cligner de l'oeil car très rapidement il assombrit le viseur.
La problématique d'effectuer un grossissement par deux, c'est que pour le coup, nous perdons toutes les informations que nous avions au compteur en ne voyant plus que le cadrage (même le voyant de mise au point n'est plus visible). J'utilise donc surtout le grossissement par deux comme une forme de vérification, mais il ne peut pas être utilisée tout le temps sous risque de rater ses clichés étant donné que nous ne voyons plus que comme un monoculaire qui n'aurait rien pour photographier et encore moins une cellule pour nous aider.


Comme vous pouvez le voir, on règle la dioptrie, et l'inclinaison se fait sur les côtés à savoir dans le sens exact ou inverse des aiguilles d'une montre, à votre choix.

Curieusement, c'est un produit qui n'a pas vraiment marqué sans doute de par le côté inconfortable qu'il avait en son absence de rotation contre nous et très probablement déjà vécu par des passionnés notamment en argentique (puisque le système de prolongation de visée miroir existe depuis longtemps). C'est un point tout de même assez dommage, parce que s'il est vrai qu'il est pénible de devoir l'enlever le remettre de lorsque nous shootons librement, lorsque nous sommes sur un poste fixe, son utilité peut parfois s'avérer indispensable ou au moins fort serviable. Je m'en étais au milieu de rochers où s'assoir n'était pas évident, et c'est vrai qu'il m'a servi.

Après, il est évident que comme tout outil pour un réel appareil photo (à savoir un appareil ouvert sur le monde extérieur donc évolutif), que ce viseur d'angle étant tributaire du type d'utilisation et du type de matériel, qu'il s'agit de le prendre individuellement et de le penser accompagné avec un autre produit. Par exemple, avec mon optique Zuiko 4/3 40-150mm 4.0-5.6 de version 2, même à 150mm recadrant comme un 300mm en 24 X 36, il n'est pas évident de chopper les oiseaux ! Sans doute qu'une 70-300mm 4.0-5.6 ajouté au VA-2 permettrait un bien meilleur résultat.

La part d'ombre :

Là où j'ai tout de même une source d'interrogation, c'est sur deux points de ce produit dont je n'ai pas réussi à élucider.

Le premier concerne l'idée selon laquelle il n'en existerait qu'un. Je ne suis pas convaincu, et c'est pourquoi je n'ai pas parlé de sa qualité de fabrication. Sur le mien, elle est excellente car fabriquée au Japon. Mais, en consultant les différentes offres d'internet, j'ai vraiment le sentiment que la même dénomination exacte du produit permettrait d'obtenir deux versions différentes. On le voit d'une part tantôt par la présence et tantôt par l'absence de l'inscription "Japan" à l'avant du produit, mais aussi par un oeilleton spécifiquement différent voire même le corps du produit. Par conséquent, même pour le mien, il est très difficile de savoir s'il demeure tropicalisé ou non, la société Olympus elle-même ne mentionnant rien. Le mien est costaud et fabriqué au Japon : on sent qu'il s'agit d'un matériel de qualité (acheté chez Digixo). Mais, en est-il de même pour les autres Olympus VA-1 disponibles dans le commerce ? J'ai un doute... Il faut dire que le silence quasi systématique autant sur ce Olympus VA-1, que sur ce genre de produit, n'arrange pas les choses pour obtenir des informations précises et adéquates. J'ai aussi par exemple vu sur un cliché un soit disant Olympus VA-1 qui se mettrait sur une monture pour reflex numérique Sigma. On me permettra à l'heure actuelle, de ne pas pouvoir affirmer ou contredire ces informations. Plus que jamais, les viseurs d'angle détiennent une part d'ombre dont je n'arrive pas à déboucher même au flash ^^.

La version originale que je possède (celle ici étudiée) ===>



Une autre version que je constate ===>



Lien direct vers Olympus France ?

Points positifs :

1 - Une fabrication de qualité au Japon (le mien acheté chez Digixo),
2 - Une possibilité de shooter à raz le sol sans s'allonger,
3 - Une réelle solution pour agrandir la visée optique étroite des reflex E System amateurs à 3 chiffres,
4 - Un excellent confort oculaire en englobant l'oeil par un caoutchouc large,
5 - Un respect pour les personnes souffrant de presbytie par un réglage de la dioptrie,
6 - Une possibilité rotative permettant de shooter efficacement en portrait et en vertical,
7 - Un bouton permettant d'accroître une nouvelle fois la visée pour deux fois de plus,
8 - Une conservation d'un autofocus réactif à corrélation de phase par évitement de passage sur l'écran LCD,
9 - Une compatibilité avec tous les reflex Olympus E System (une hypothèse plane aussi pour Sigma ?),
10 - Un prix qui m'a semblé correct (170 ou 180€ bien que Digixo aie récemment augmenté ses tarifs).

Points négatifs :

1 - Un sens de rotation illogique et préjudiciable pour une utilisation générale,
2 - Une demande de temps pour l'enlever et le remettre en fonction des besoins,
3 - Une utilité limitée si les conditions lumineuses et de mise au point manuelles s'y prêtent pour une visée sur cadran rotatif,
4 - Une limitation de quatre positions possibles dont 3 réellement utiles (haut, gauche, droite),
5 - Un moins bon intérêt d'agrandissement optique sur les reflex E-30, E-1, E-3, E-5 vu que leurs viseurs sont meilleurs que la série à 3 chiffres,
6 - Une zone d'ombre sur l'information exacte du produit (est-il tropicalisé, y eu t-il différentes versions, pourquoi, comment ?),

Conclusion :

Ah : elle est difficile à faire la conclusion à mon sens. Elle est difficile parce que si moi personnellement je suis tout à fait convaincu par ce produit pour l'avoir utilisé conjointement avec mon reflex Olympus E-420 pour agrandir sa visée optique et aussi en l'utilisant avec mon optique 4/3 Zuiko 50m macro 2.0, et bien les avis généraux demeurent particulièrement disparates. Sur la version faite au Japon que je possède, je pense que cet instrument est  particulièrement utile et qu'il me suivra dans mon parcours car s'il me gêne plus qu'autre chose lorsque je suis dans un contexte pour réaliser des prises de vues dans ces situations différentes, il m'aide pour une meilleure visibilité en poste fixe. Il y a fort à parier que tout comme le viseur électronique VF-2 sur mon E-PL1, que j'utiliserai le VA-1 également (moins souvent néanmoins). La visée étroite des reflex E System font que l'on peut avoir besoin de ce genre de produit et je m'étonne que beaucoup ne s'y intéressent point pour préférer des oeilletons optionnels à la visée de leurs reflex E System (ce qui est bien sûr complètement aberrant puisque changer l'oeilleton n'a pas d'effet grossissant alors que là vous avez tout de même des lentilles de qualité  ).


Cordialement.


Dernière édition par Lionel le 26/9/2015, 17:12, édité 1 fois


__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 II + Zuiko PRO 50-200mm 2.8-3.5 II SWD + Zuiko PRO 50mm macro f/2 + Zuiko TOP PRO 35-100mm f/2 + Doubleur de focale Olympus EC-20 + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des lampes flashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...

Invité
Invité

Re: [Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Message par Invité le 7/3/2013, 18:06

Voilà un accessoire qui semble de belle facture et tout à fait désigné pour de la photo macro, voire de studio.
Merci Lionel pour cet article super détaillé.

Invité
Invité

[Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Message par Invité le 3/10/2013, 09:57

Bonjour,


Merci pour ton exposé sur ce viseur que je ne connaissais pas,
Il m'aurait certainement intéressé si le EM-1 n'était pas sorti,


Cordialement
avatar
Lionel
Fondateur

Age : 36

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5659

Re: [Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Message par Lionel le 6/10/2013, 05:04

Pallma a écrit:Bonjour,


Merci pour ton exposé sur ce viseur que je ne connaissais pas,
Il m'aurait certainement intéressé si le EM-1 n'était pas sorti,


Cordialement
Bonjour.

C'est moi qui te remercie de l'intérêt porté pour ma dissert. :Satisfactionve

Oui c'est vrai que ce viseur d'angle (qui existe aussi pour d'autres marques, ce n'est pas propre à Olympus), a été souvent tu, tellement que des personnes ne le connaissent pas. Et pourtant, je me revois l'utiliser en étant à genoux devant une fontaine d'eau automatique avec un cadrage portrait, le flash cobra sur la caméra E-420 (et avec une softbox sur le flash). Je voyais bien plus confortablement avec le VA-1 que sans lui (j'aurais été obligé de m'allonger). Ce viseur me semble idéal pour pouvoir shooter parfois d'une manière bien plus confortable toujours par la visée optique.

Mais tu peux le trouver ce viseur d'angle : il sera moins cher que l'E-M1 ^^ :sourire bleu:Comme tu l'as vu, tu peux aussi l'utiliser sur ton E-450 pour corriger la visée parfois un peu étriquée qu'il a. :pouce levé:
En plus, l'avantage, c'est que plus ton optique est lumineuse, et plus tu verras bien. Moi avec le E-420 et le VA-1, pour des portraits de mon père, je n'ai pas pu me passer du miroir : avec la 50mm qui ouvre à f/2, quand tu te mets en mode "M" le Live View fait que l'écran devient tout noir (que ce soit l'écran ou un viseur électronique).

Cordialement.


__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 II + Zuiko PRO 50-200mm 2.8-3.5 II SWD + Zuiko PRO 50mm macro f/2 + Zuiko TOP PRO 35-100mm f/2 + Doubleur de focale Olympus EC-20 + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des lampes flashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
avatar
Lionel
Fondateur

Age : 36

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5659

Re: [Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Message par Lionel le 6/1/2014, 19:08

Bonsoir.

Oui je voulais depuis longtemps préciser deux nouvelles infos sur ce viseur d'angle.

La première c'est que contrairement à ce que je pensais, à l'intérieur du branchement, que ce soit pour le E-420 ou pour le E-5, c'est le même adaptateur : le VA-A2 qu'il faut (voir ma dissert d'origine avec l'illustration).

La deuxième c'est qu'il me manque un viseur d'angle pour mon reflex argentique Canon et je me suis aperçu qu'il était possible à peu près de faire tenir moyennement le viseur d'angle VA-1 d'Olympus en supprimant l'oeilleton de mon EOS 300V : c'est peut-être bon à savoir je crois.  :clin d\'oeil: 

Cordialement.


__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 II + Zuiko PRO 50-200mm 2.8-3.5 II SWD + Zuiko PRO 50mm macro f/2 + Zuiko TOP PRO 35-100mm f/2 + Doubleur de focale Olympus EC-20 + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des lampes flashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
avatar
Lionel
Fondateur

Age : 36

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5659

Rappel sur le viseur angulaire.

Message par Lionel le 26/9/2015, 17:08

Bonjour.

Je vous avais déjà expliqué à plusieurs reprises que j'utilisais un viseur angulaire. Et bien c'est celui-ci ! Naturellement, étant sur Olympus, c'est un Olympus, mais il convient de préciser que ce système curieusement jamais évoqué alors que pourtant fortement recommandable existe pour toutes les marques dont vous pouvez être dessus.

D'ailleurs, si vous lisez bien la dissertation, en-dehors des spécificités du VA-1 d'Olympus, vous verrez que j'avais aussi parlé d'éléments communs aux viseurs angulaires. Je songe notamment aux problématiques de positionnement du photographe, au ralentissement de l'AF lors du choix d'utilisation d'un écran orientable (AF contraste au lieu d'AF Phase). J'en avais parlé en prenant l'exemple du reflex Olympus E-620, mais ce n'était qu'un exemple. Encore une fois, si le Olympus VA-1 n'est pas compatible avec toutes les marques, le principe du viseur angulaire est proposé pour de nombreux appareils reflex.
Pour les hybrides, comme ce sont des sans miroirs, ils ne peuvent pas avoir de viseurs angulaires, mais ils peuvent compenser par un viseur électrique à joindre à la bécane (voir ma dissertation sur l'ancien Electronic View Finder VF-2).

Cordialement.


__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 II + Zuiko PRO 50-200mm 2.8-3.5 II SWD + Zuiko PRO 50mm macro f/2 + Zuiko TOP PRO 35-100mm f/2 + Doubleur de focale Olympus EC-20 + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des lampes flashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...

Contenu sponsorisé

Re: [Viseur] Olympus VA-1 (2003 à 2013).

Message par Contenu sponsorisé

  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est 13/12/2017, 21:44