A à Z du Photographe

L'échange, le partage, la progression...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 [Reflex] Olympus E-5.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: [Reflex] Olympus E-5.   25/10/2011, 04:40

Rappel du premier message :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Camera
0000
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Boitier nu : Longueur : 14,25cm. Hauteur : 11,65cm. Profondeur : 7,45mm.
Masse : 800g nu, sans batterie ni carte mémoire.
Bonjour.

Olympus en a aujourd'hui terminé avec les réflex numériques pour une consacration exclusive aux sans miroirs numériques nommés "Olympus Pen". Désormais, il ne sera plus question de compter sur la visée réflex, sans nul doute estimée comme désuette chez Olympus. Le modèle E-5 succède au E-3, et reste en quelque sorte la "tombe" d'Olympus en matière de réflex numérique. Néanmoins, à cette occasion, il semble qu'ils aient tenu à fournir le maximum de qualité pour cet appareil semi-professionnel.

L'E-5 est le supérieur du E-30, lui même supérieur du E-620 (l'E-620 étant le haut de gamme des réflex amateurs).

Ce boîtier bénéficie d'une tropicalisation importante tout en conservant un écran orientable. L'utilisation est prévue pour "l'extrême" comme le dit Olympus. D'ailleurs le métal utilisé n'est plus un plastique renforcé mais du magnésium, et en ce sens beaucoup de soin semble avoir été porté sur l'ensemble de l'appareil. C'est ainsi que l'on pourra utiliser avec brio les optiques Olympus "Top Pro", elles aussi tropicalisées, et même dotée d'une ouverture de diaphragme fixe. Le niveau semble donc placé très haut par rapport à des réflex plus traditionnels. Ici on résiste à la pluie et la poussière. Mieux même, il semblerait que l'E-5 bénéficie d'un système anti-choc, et nous ferait l'agréable surprise de tenir à des températures extrêmes tout comme avec de lourds taux d'hygrométrie, évitant ainsi l'oxydation des composants électroniques, là où notre appareil échouerait.

Dôté du capteur 4/3 propre à Olympus, ceci n'a pas empêché à ces derniers de le travailler au maximum d'après mes anciennes informations. En tout cas, les écrits sont formels : il semble que la stabilisation qui lui est intégrée s'avère plus efficace que celle des capteurs 4/3 ordinaires, tout en conservant pourtant exactement la même taille et ce au millimètre près. Sur ce point de "taille", la présence d'une surface photo sensible de 13mm par 17,3mm peut surprendre à ce niveau dont généralement l'APS C reste bien plus souvent utilisé (à noter que le capteur 4/3 était aussi utilisé sur les réflex numériques Panasonic de série L ne l'oublions pas). De mon point de vue, ceci s'explique de par le fait que les optiques de chez Zuiko soient au format 4/3, et qu'il n'aurait pas été possible de les adapter sur capteur APS C. Donc, il fallait sortir - pour un dernier réflex qui plus est, donc pas question de tout refaire les optiques en passe d'être plus vendues - un capteur identique. Il ne va sans dire que malheureusement, même en ayant eu l'intelligence de limiter le nombre de photo sites utilisables à 12,3 Mégapixels, que dans l'ensemble, cela ne crédibilise point la firme constructrice Olympus, dont moi-même je reste en désaccord sur ces réflex de haut de gamme, tout particulièrement sur le rapport qualité/prix, étant donné que l'on peut obtenir plus gros, même si Olympus s'est encore amélioré, sans nul doute par de meilleurs circuits de traitements, car l'électronique sortie pour l'E-5 s'avère plus récente que pour d'autres modèles plus anciens.

En revanche, en terme de choix d'optique, un solide revers de la médaille se présente. J'entends par là que seul les réflex Olympus peuvent bénéficier de la qualité des optiques Zuiko, qui ont toute ma confiance comme je le dis souvent en terme de colorimétrie (selon moi ce sont les meilleures). Par conséquent, aucun réflex numérique de firme constructrice concurrentes (Canon, Nikon et Pentax) ne pourra bénéficier des optiques 4/3 d'Olympus.
Avec l'Olympus E-5, il sera aisé via plusieurs bagues d'adaptation de pouvoir profiter de très nombreuses optiques dont il n'y aura que l'embarras du choix (Sigma, Tamron, Samyang, et sans oublier les optiques argentiques). Néanmoins, ce choix d'optiques n'incluera pas les micro 4/3 que ce soit d'Olympus ou de Panasonic, bien qu'il s'agisse du même capteur. Pourquoi ? Parce qu'Olympus en a décidé ainsi pour miser réellement sur une nouvelle forme d'appareils photos numériques "plus modernes" : les Olympus PEN étant en réalité des "sans miroir" appelé aussi "hybride". C'était ainsi que l'on peut dire qu'en suivant le raisonnement de la société Olympus, que le nouvel appareil photo "réflex" d'aujourd'hui est l'Olympus PEN E-P3, l'objectif étant de miniaturiser tout en conservant une qualité d'optique et des choix photographiques contraires aux apparences. Néanmoins, ce choix à un prix sacrifiant du même coup la visée réflex et l'autofocus à détection de phase. C'est aussi en cela que l'E-5 prend mieux toute son occuité en matière de serviabilité par rapport aux - certes performant - sans miroir "Olympus PEN".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La visée directe de l'impressionnant fer de lance d'Olympus se veut non seulement d'intégrer 100% en terme de cadrage (contre 98% pour l'E-30), mais également une taille beaucoup plus importante que sur la série des E-400 ainsi que du E-620. L'illustration suivante hiérarchisée permet - sur l'exemple du prédécesseur E-3 - de mieux pouvoir s'en construire l'idée, même au travers des différents réflex d'autres firmes constructrices.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
D'après le schéma, entre l'entrée de gamme Olympus et les deux réflex semi professionnels E-3 et E-5, la différence semble importante. Par ailleurs, c'est la grande bataille entre l'Olympus E-3 et le Nikon D300.

Sur son autofocus de détection de phase, tout comme les E-30 et E-3, l'E-5 propose l'impressionnante quantité de 11 zones de mises au point, contre 7 de chez l'E-620, et seulement 3 chez les bas de gamme (exemple : E-400, E-420, E-450). La visée oculaire atteint aussi 2cm de diamètre soit environ l'équivalent des E-30 et E-3. Quant au Live View, il reste pour sûr conservé sur un écran orientable et également tactile (à l'exemple du E-620). L'écran du E-5 mesure 3 pouces (soit 7,6cm à la diagonale) et pour une résolution excellente de 920'000 pixels. Notons néanmoins cette fois-ci la présence de l'option vidéo qui manquait cruellement sur certains de ses prédécesseurs (720P pour 30 images par seconde).

En matière de vitesse d'obturation, on notera une plage assez large atteignant une lenteur maximale de 30 minutes sur un mode spécial "Pose" m'étant inconnu, et une rapidité pouvant atteindre l'exceptionnelle vitesse d'1/8000ème de seconde, et ce, sur l'ensemble des différents modes. Quant à sa limite de vitesse de synchro flash, elle reste d'1/250ème de seconde. Un effort de mise à 1/500ème de seconde aurait vraiment été le bienvenu, l'E-5 disposant aussi bien évidemment d'un flash intégré, à l'inverse par exemple du Canon EOS 5D Mark II, haut de gamme professionnel de chez Canon. Pour clore le chapitre sur les flashs, il permet bien sûr le pilotage à distance de flash électronique et, comme toute la gamme Olympus la compatibilité avec les flashs Olympus puissants FL-36 et FL-36R, ainsi que les terrifiants FL-50 et FL-50R. Ceci s'avère fort pratique pour les possesseurs de réflex en-dessous souhaitant conserver leur flash externe afin de les réutiliser sur l'E-5.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les filtres artistiques restent manifestement conservés, bien que personnellement j'estime tout cela être du détail que ce soit pour ce fer de lance ou même pour un entrée de gamme. Notons que nous en trouvons tout de même un nombre de 10 internes, ce qui n'est déjà pas rien, et ils sont très caractéristiques d'Olympus. Exemple : l'effet "Sténopé", "Pop Art", ou bien encore "le Ton Dramatique" que je possède moi-même sur mon sans miroir à gros capteur Olympus Pen E-PL1.

D'après l'étude menée au comparomètre, on trouve tout d'abord bien évidemment le piqué propre au réflex grâce au gros capteur CMOS 4/3 intégré au E-5, et même une certaine une progression pouvant tenter la barre des ISO 1600 alors que l'E-30 devra s'arrêter avant, tout comme l'E-620. L'E-PL1 contre l'E-5, les deux à ISO 1600 semblent présenter une approche intéressante. L'E-PL1 fera apparaître davantage de grain que l'E-5, mais en revanche la mire me semble plus prononcée, moins camouflée. Notons que l'influence affective de mon appareil peut éventuellement aussi jouer un rôle en rapport. Quant au E-3, il semble se débrouiller un petit peu moins bien notamment dans les ombres par rapport au E-5. Quant au test sur une ISO de 3200, l'écart entre l'E-3 et l'E-5 semble se confirmer. Il est possible d'imaginer que l'E-5 utiliserait un système permettant de mettre sur flou les défauts que l'on pourrait avoir lors de fortes montées d'ISO. Néanmoins malgré cela, bien qu'il n'est pas loin des capteurs APS C équipant les réflexs semi professionnels (exemple : Nikon D300), dans l'ensemble, malgré parfois un respect des textures un petit peu mieux sur l'E-5 (et encore, il y a une certaine difficulté d'interprétation), le grain apparaît davantage sur l'E-5. Quant aux réflex numériques 4/3 Panasonic Lumix DMC L1 et L10, ils ont eux un grain plus apparent que sur l'E-5.
Revers de la médaille pour l'Olympus Pen E-P3 qui, bien que ne possédant pas la visée miroir propre au réflex s'en sort mieux que l'E-5 à ISO 1600. A ISO 3200, je constate que cette différence pourtant toujours présente devient néanmoins minimisée compte tenu dans les deux cas d'une saturation trop importante.

En matière de profondeur de champ, il est vrai que le capteur 4/3 se veut théoriquement en-dessous du capteur APS C Canon et que le le coefficient multiplicateur par rapport à un capteur plein format n'est plus d'1,6 mais de 2 ce qui rend - je le répète théoriquement - le bokeh plus difficile. On adaptera donc une focale plus longue et tout particulièrement une ouverture de diaphragme plus importante : c'est une question de pratique tout simplement. Il convient néanmoins de préciser qu'au vu des bokehs que j'ai pu constater sur internet, que malgré ce coefficient multiplicateur - certes pénalisant en particulier par rapport à un réflex argentique - que les personnes prétextant l'impossibilité d'avoir une petite profondeur de champ avec ce capteur n'y connaisse à fortiori pas grand chose. Même avec mon E-PL1 pour une ouverture de f2,8 (la même proposée pour les optiques Zuiko 4/3 professionnelles), on arrive à de petites profondeurs de champ dont l'oeil n'y voit que du feu entre un tirage photo réalisé par un capteur 4/3 ou APS C ou même Plein Format. Ceci étant dit, il est évident qu'il y a une très mauvaise voie qui fut emprunté par Olympus limitant tous ses appareils sur le plus petit des capteurs sérieux. Arrivé au stade du E-5, il est évident que nous aurions préféré l'APS C Sony qu'utilise actuellement entre autre les réflex Nikon et Pentax.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Enfin, il est possible d'adjoindre au E-5 d'Olympus une poignée d'alimentation par en-dessous tout comme on peut le faire pour l'E-3, ce qui le rend plus volumineux par ailleurs. Mais néanmoins, je n'en ai pas de preuve tangible à cela sauf pour ce film mis en lien, mais d'après les différentes consultations sur le web à ce sujet, ce n'est pas évident. Disons que cela reste assez logique en tout cas.

Points Positifs :

- Appareil ultra résistant dans de nombreux domaines,
- La qualité réflex,
- La visée réflex de 100% et de 20mm de diamètre,
- Bonne proportionnalité avec 12 millions de pixels pour un 4/3,
- Améliorations en montées d'ISO par rapport aux autres réflex Olympus,
- 11 points de visées en autofocus à détection de phase,
- Stabilisation au capteur et améliorée,
- Accès à la vidéo HD,
- Ecran rotatif et tactile,
- Accès aux optiques Zuiko d'excellentes colorimétries,
- Accès à davantage d'optiques compte tenu du capteur,
- 2 molettes de réglage au lieu d'une,
- Pilotage de flashs électroniques à distance.

Points Négatifs :

- Rapport qualité/prix très médiocre,
- Limite de synchro flash médiocre,
- Appareil trop volumineux,
- Capteur professionnel trop petit pour un haut de gamme,
- Montée d'ISO généralement moins bonne que les réflexs traditionnels,
- D'après la théorie, bokeh 2 fois plus dur à obtenir qu'avec un réflex argentique,
- Diffraction en-dessous de f11 au lieu de f16 en raison du capteur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusion :
Il est difficile d'avoir à noter l'E-5 car s'il permet la qualité réflex et l'accès aux optiques Zuiko, le rapport qualité/prix n'y est pas. Selon moi, il aurait fallu qu'Olympus mise sur un capteur de même taille (car aucun autre choix pour les optiques 4/3 Zuiko) mais non pas de technologie "CMOS" mais "Fovéon" visant à tenter une amélioration possible par la multiplication des couches. Or, ce qui est très bien pour un réflex d'entrée de gamme ne l'est pas pour un réflex semi professionnel. Et là avec un 4/3 c'est insuffisant. Personnellement, vu son prix de vente, il me semble largement devancé par le Pentax K-5 que j'aurais plutôt vu et qui par ailleurs est moins cher (sauf pour un possesseur de parc d'optiques Olympus 4/3). Néanmoins, les amoureux d'Olympus pourront bénéficier d'un appareil qui peut-être résistera mieux au travers le temps et les épreuves d'une part à ses résistances diverses, et d'autre part à sa possibilité de nombre de déclenchement sans doute plus importante qu'un E-420 ou E-620 par exemple (merci Michel !). L'E-5 est le dernier souffle des réflexs Olympus et va de toute façon bientôt disparaître définitivement. Qu'en sera t-il du S.A.V. et des pièces disponibles ? L'avenir seul répondra à cette question bien que voyant l'évolution de la politique d'Olympus, je crois pouvoir m'avancer à déclarer que ceci sera une catastrophe pour un investissement si colossal. Personnellement, même avec des sous, sauf pour une magnifique collection, je ne m'y aventurerais pas.

Cordialement.


Dernière édition par Lionel le 13/2/2013, 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 19:47

Bonjour.

Où as-tu pu connaître le nombre exact de joints sur le E-5 ? Moi-même qui l'avait étudié en long en large et en travers, je ne suis jamais arrivé à savoir combien avait-il de joints exactement. scratch

Mattes certaines vidéos sur le E-5, et tu verras qu'il est très résistant.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 19:55

le nombre de joints n'est pas forcément très révélateur. Tout dépend du design du boîtier, certains joints peuvent être très complexes et couvrir une grande longueur. Sur d'autres boîtiers au contraire, les joins seront plus simples mais aussi plus nombreux.

La différence est de taille ( :melangerlespin ), car c'est surtout une différence de coût

Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Etude sur tropicalisation.   14/2/2013, 21:26

Bonsoir.

J'ai eu beau chercher par tous les moyens que je connais (et question trouvaille je crois pas mal me débrouiller), je ne suis pas arrivé à voir notifié un quelconque nombre de joints pour le E-5. Alors Fred Sa Plonge, je te repose la question : si tu as vu ça noté quelque part, merci de me donner le lien direct. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Malgré mes recherches sur l'intérieur du E-5, ça n'a pas été facile. Voici ce que j'ai pu obtenir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour faire des recherches sur son prédécesseur à savoir le E-3, c'est plus simple. On sait que le E-5 est un frère jumeau du E-3 mais pour prendre l'exemple du cadran, étant donné qu'il n'a pas la même surface, difficile de pouvoir affirmer que la carcasse du E-3 soit exactement pareille que celle du E-5.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour une comparaison, voici la carcasse du Pentax K-5 avec un schéma sur ses liaisons concernant ses 77 joints d'étanchéités.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je note aussi que, que ce soit le E-5 ou le K-5, on parle de joints toriques.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 21:34

P.S. : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je répète : je ne suis jamais arrivé à savoir le nombre exact de joints pour le E-5. scratch

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 21:48

Lionel a écrit:


P.S. : Indication de plusieurs dizaines de joints.



Je répète : je ne suis jamais arrivé à savoir le nombre exact de joints pour le E-5. scratch

Cordialement.

A bien oui des dizaines ne sont pas une dizaine, j'avais lu quelle que chose comme ça mais bon normalement mon cerveau ne me fait rarement défaut.

Désolé pour la fausse information


Dernière édition par fred sa plonge le 14/2/2013, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 22:24

fred sa plonge a écrit:

Désolé pour la fosse information
sceptique :melangerlespin
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 22:28

Bonsoir.

Je ne comprends pas ta phrase FredL. Est-ce Fred sa Plonge ou toi qui est sceptique ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Moi, je le répète, je n'ai pas à ma connaissance le nombre exact de joints, par conséquent, sceptique, ben... Oui, on peut puisque si Pentax le précise bien pour ses K-5, K-30, Olympus ne dit rien donc euh... scratch

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 22:33

Lionel a écrit:

Je ne comprends pas ta phrase FredL. Est-ce Fred sa Plonge ou toi qui est sceptique ?

Je faisais un jeux de mot avec la fosse de Fred sa plonge :canapéoeil:
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 22:37

Ah ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 22:52

Merci fredL

Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   14/2/2013, 22:55

Bonsoir.

J'espère ne pas vous avoir fait peur. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Vous allez vous en sortir vous verrez ^^ ! clown

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: L'Olympus E-5 avec moi.   17/3/2014, 15:59

Comme vous le savez, je possède l'E-5 d'Olympus depuis cette année.

Il est vrai que l'on pourrait se poser la question des raisons pour lesquelles le choix d'un appareil reflex Olympus peut se faire alors que niveau reflex, aujourd'hui nous en avons d'autres marques (Canon, Nikon, Pentax, Sony), et que les personnes souhaitant commencer/continuer via Olympus, que les appareils les plus puissants électroniquement parlant se situent sur les sans miroirs OM-D (OM-D EM-5, OM-D EM-1).
En plus, lorsqu'en 2011 j'avais fait ce sujet sur l'E-5, je déclarais moi-même que "sauf pour une magnifique collection, je ne m'y aventurerai pas".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pourquoi est-ce que j'ai choisi l'E-5 ?

Il y a des raisons tant au niveau technique qu'au niveau sentimental.

Sur le plan technique, depuis qu'en tout début 2011 j'ai réellement commencé la photographie, la technologie d'un gros capteur de type 4/3 stabilisé 12.3 MPIX m'a rapidement convaincu par le biais du premier PEN Lite (E-PL1). Ce capteur breveté du meilleur système anti poussière (S.S.W.F.) permettait l'accès à de gros photosites et de pouvoir pleinement profiter de nos pixels contrairement aux appareils à petits capteurs (plus de 9 fois plus petits que mon E-PL1). Cette technologie, je la défendais souvent même avant de me mettre sur reflex et avant d'avoir créé ce site.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ayant aussi un E-420, je prévoyais depuis un an de bénéficier d'un système résistant à la projection de l'eau car souhaitant un ciel souvent couvert, le risque de pluie était handicapant. Parmi d'autres nécessités se trouvait aussi le contrôle de la profondeur de champ que je n'avais alors que sur un appareil argentique (L'E-PL1 et l'E-420 en étant privé).
J'ai toujours été en désaccord avec le reflex expert E-30 qui n'avait pas ce système de tropicalisation, et j'avais vu sur internet des E-30 morts à cause de ça.
Le E-3 quant à lui se rapprochait énormément de ce que je souhaitais : fabrication exceptionnelle, la vraie tropicalisation, l'augmentation du confort de visée (100%), bonne prise en mains, enfin un vrai reflex en mains, reprise des fonctions du E-420 et E-PL1 comme le pilotage de flashs distant (etc...). Ce choix aurait pu être retenu si l'investissement sur un E-5 était impossible (encore que lorsque je vois la concurrence c'est pas donné non plus mais bon...).

Mais le E-3 avait le même processeur que le E-420, le Trupic III qui était franchement moins bon que le TruPic V que j'avais sur l'E-PL1. De plus, j'étais particulièrement inquiet sur la qualité de fabrication de son écran dont certains s'étaient plaint qu'il se soit ouvert et avaient même utilisé de l'adhésif pour le faire tenir. L'E-3 allait en plus être d'occasion car de 2007, il ne se faisait plus. Cela comportait un certain nombre de risque propre à l'occasion. L'E-3 avait de moins bonnes fabrications de JPEG en particulier en haute sensibilité suite à une électronique plus ancienne, et restait privé d'autofocus à détection de contraste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les différences d'écrans entre le E-3 et le E-5.

L'E-5 lui, contenait pile ce qu'il fallait : un écran mieux fabriqué (6 pas de vis au lieu de 2), avec 4 fois plus de définition que mes précédents appareils, un écran orientable retrouvé chez aucun de ses concurrents, la technologie du capteur 4/3 avec stabilisation et meilleur système anti poussière, le processeur TruPic V+ avec une électronique plus récente que l'E-3, les deux autofocus...
Techniquement parlant, le E-5 est le reflex qui reprenait la technologie de mon E-PL1 et reste le plus performant et le plus récent reflex de toute la gamme d'Olympus et le seul disponible en neuf (uniquement via Internet). Chez Olympus, les reflex allaient se terminer définitivement, et moi je voulais connaître un reflex semi pro de même niveau qu'un D300, EOS 7D, ou K-5. Il y en avait marre de rester sur des appareils petits et légers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le E-5 au milieu de ses concurrents directs.

Sur le plan sentimental, il était temps pour moi d'assumer le fait d'être favorable à la firme Olympus. Ma souffrance durant depuis longtemps sur la présence unique de Canon et de Nikon de partout (avec Tamron), je me sentais seul. J'en avais marre que la société vienne décider selon des éthiques, selon des effets de mode, de ce que l'on doit consommer, de ce que l'on doit faire, de ce que l'on doit intérioriser. Il est important d'aimer son appareil parce que c'est avec lui que l'on va passer du temps tandis que ni la lumière ni la photographie n'ont attendu le commerce pour fonctionner.
J'aurais aimé depuis longtemps pouvoir faire des photos avec le premier reflex numérique conçu par Olympus : le Camedia E-10.


Mais j'étais arrivé bien trop tard, le mien acheté d'occasion est mort, et en neuf l'E-5 était le seul appareil encore proposé par Olympus, le dernier dans l'histoire des reflex numériques. Un monde inconnu du public, tout comme moi. Un appareil qui me ressemble. Des capacités malgré un handicap par rapport à d'autres technologies il est vrai un peu plus puissantes.

Pourquoi ne pas avoir opté pour un OM-D (EM-5, ou EM-1) ?

Il est certain que les OM-D sont actuellement les appareils numériques les plus puissants électroniquement de chez Olympus et que sur ce point là, ils dépassent l'E-5. On peut les trouver en neuf, les prendre en mains en magasin, et le secteur de la monture micro 4/3 avec le capteur 4/3 a de l'avenir. On trouve de nombreuses optiques de qualité magnifiques aussi bien chez Zuiko que chez Lumix (pour ne citer qu'eux).
Mais j'ai commencé moi-même avec un appareil sans miroir, et je connais bien les avantages d'un équipement comme ça avec viseur électronique (le mien est même orientable car optionnel depuis l'E-PL1).
Ces appareils sont dépourvus de miroir, or moi je voulais un reflex, et un appareil avec une masse plus lourde, soit l'opposé. La loi de physique veut que plus la masse est lourde est plus il y a une meilleure stabilité. L'OM-D EM-5, avec une autonomie limitée suite au Live View oblige l'amplification à 200 ISO tandis que son obturateur s'arrête à 1/4000ème (E-5 : 100 ISO & 1/8000ème). Ayant qu'un seul type d'autofocus, et des touches toutes petites, la prise en mains est tout bonnement mauvaise.
L'EM-1 n'a pas non plus de miroir et retombe dans le même souci d'autonomie. L'évolution est certes de taille par rapport au EM-5 (100 ISO, 1/8000ème, meilleure prise en mains, meilleure électronique et meilleur processeur...), mais je ne suis pas un gourmand des hautes sensibilités tandis que son prix reste selon moi trop élevé.
En amont, la plupart des optiques micro 4/3 ne sont pas tropicalisés et sur ce contexte les rares à l'être n'ont pas fait leur preuves.
Quant à la qualité de fabrication, rien ne m'indique que les OM-D en ont autant bénéficié en particulier sur la tropicalisation que les E-3 et E-5.
A cela s'ajoute qu'il m'aurait été impossible de pouvoir d'utiliser une visée angulaire que ce soit par prolongation de miroir ou par visée électronique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On ne peut pas s'allonger sur les rochers !

Enfin, Olympus a fait le pari de diminuer la taille de leur photosites pour en contre partie augmenter l'électronique. Je suis contre le fait d'injecter plus de 12 millions de photosites principaux sur le 4/3.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
OM-D EM-5, OM-D EM-1, E-5.


Quel a été ma première impression lors de ma première prise en main avec l'E-5 ?

Ah... Oh là là... Hé ! Hé ! Ce qui est ironique dans cette affaire, c'est qu'ayant la photo du E-5 dans mon petit hall d'entrée depuis très longtemps, il était bien sûr agrandi par rapport à la réalité, et c'est vrai que psychologiquement des fois, j'étais un peu inquiet en me demandant si ça allait passer parce que c'est vrai que le gros soucis avec l'E-5, c'est vraiment de ne pas pouvoir le prendre en mains avant. Mais étant gaucher à l'origine, et ayant eu l'habitude de m'en voir à mes débuts, avec mes propres appareils, les prises en mains n'étaient pas idéales. Et lorsque j'ai pris en mains l'E-5, il n'y avait aucun soucis puisque je l'ai même trouvé petit en particulier ses touches. Et là, j'avais repensé à l'OM-D EM-5, et je m'étais bien rendu compte une nouvelle fois que ce n'était pas pour moi.
Bien sûr le boîtier est lourd, et ce n'est pas toujours évident sur ce point, ce qui peut parfois expliquer la volonté des personnes de passer sur un boîtier plus léger type OM-D mais on ne peut pas tout avoir.
La qualité de fabrication est très bonne et connaissant aussi la prise en main du Camedia E-10, on voit que c'est fait dans de la même matière, c'est du costaud, et c'est fait pour durer. Je pense même que la qualité de fabrication est au moins aussi bonne sinon mieux que les EOS 7D et 70D, ses concurrents directs chez Canon.
L'écran orientable signe aussi un côté plaisant et marque de suite l'esprit. Sa taille est bien adaptée.
Bien évidemment, j'ai le plaisir de pouvoir retrouver les interfaces typiques d'Olympus dont je suis déjà habitué ce qui me facilite la tâche.

Avec quoi est-ce que j'utilise l'E-5 ?

En effet, même le meilleur reflex sans optique de son niveau reste sans intérêt. C'est pourquoi j'avais déjà prévu le coup plus d'un an à l'avance en allant vers la Zuiko PRO 50mm macro f/2, son tube d'extension tropicalisé EX-25 que je mettais devant l'E-420 ou l'E-PL1 via bague, et c'est aussi pour ça que j'avais aussi investi sur plusieurs mois de 2013 sur l'optique Zuiko PRO 14-54mm 2.8-3.5 (la version II). Si l'on compte aussi mon viseur d'angle Olympus VA-1, cela me fait un équipement parfaitement tropicalisé, avec compteur de mise au point et aussi plus de lumière (car les optiques sont indispensables). Je ne revends rien de mon ancien équipement même si j'admets qu'il n'est plus utilisé.
L'E-5 a les capacités électroniques au moins égale sinon plus que celle de mon Pen Lite et une visée miroir enfin confortable contrairement à celle de mon E-420. Je réutilise bien sûr mes flashs cobras, ainsi que mon téléobjectif Zuiko 70-300mm 4.0-5.6. Et oui, au-dessus de 54mm de focale, je n'ai rien de lumineux et tropicalisé. Ceci dit, on s'adapte, et comme je l'avais expliqué sur la dissertation de la Zuiko 70-300mm 4.0-5.6, la seule autre optique de chez Zuiko permettant d'atteindre 300mm de focale coûte entre 6000 et 7500€ ! ça fait tout de même cher le 2.8 !
Je peux l'utiliser aussi plus facilement avec mes flashs avec un produit que j'ai depuis peu. Je vous le présenterai...  :clin d\'oeil:  Voici les liens de mon matos principal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Il y a aurait encore bien d'autres points que je pourrais évoquer sur l'E-5, mais ce sera pour plus tard.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Fondateur
avatar

Age : 37

Sexe : Masculin

Date d'inscription : 15/08/2011

Messages : 5845


MessageSujet: Depuis le temps !   25/7/2014, 21:15

Bonsoir.

J'en profite pour exprimer le souhait (et conseil s'il on veut bien comprendre) d'une lecture totale du post précédent du 17 mars de cette année où j'expliquais le pourquoi du comment avoir choisi l'E-5.

Eventuellement, j'en parlerai davantage plus tard, une fois que ce post aura été porté à la connaissance de mon ancien maître en photo.  sourire: 

Merci.

Cordialement.

__________________________________________________________________________________________________
MON MATERIEL POUR LE NUMERIQUE :

Reflex Olympus E-5 + Zuiko PRO Fisheye 3.5/8mm + Zuiko TOP PRO 4.0/7-14mm + Zuiko PRO 2.8-3.5/14-54mm version II + Zuiko PRO 2.0/50mm macro + Zuiko PRO 2.8-3.5/50-200mm version II SWD +  Zuiko TOP PRO 2.0/35-100mm + Doubleur de focale Olympus EC-20 (coefficient 2) + Tube d'allonge Olympus EX-25 + 2 Flashs cobra Olympus FL-36R avec support double flash Olympus + Viseur d'angle Olympus VA-1.
100% tropicalisé à l'exception des cobraflashs !

Et bien d'autres matériels : trépieds et pieds d'éclairages, parapluie, triggers, réflecteurs, mini soft box, optiques standards, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Reflex] Olympus E-5.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Reflex] Olympus E-5.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [acheté un Reflex Olympus E-410] Achat d'un FZ-18
» Nouveau reflex Olympus
» [Reflex] Olympus OM-10 (1979).
» Des photos réalisées avec des REFLEX Olympus dans des revues
» Mini reflex olympus

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
A à Z du Photographe :: Tout pour la Photographie :: Appareils Photos (The Camera).-
Répondre au sujetSauter vers: